Il filmait son chien dévorant vivant des chatons et publiait les vidéos, prison avec sursis

Il filmait son chien dévorant vivant des chatons et publiait les vidéos, prison avec sursis

Publié le 21/01/2019 à 07:21 - Mise à jour à 07:23
© JOHANNES EISELE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Vendredi, un homme de 47 ans a été condamné par un tribunal de Laval en Mayenne pour des actes de cruauté sur des chatons. L'homme filmait son molosse en train de dévorer vivant des chatons et diffusait les vidéos en les accompagnant de commentaires humoristiques.

De l'aveu même du procureur de la République de Laval en Mayenne, "nous sommes souvent confrontés ici à la violence et à la bêtise, rarement à la cruauté en elle-même comme dans cette affaire". Les actes jugés vendredi 18 par le tribunal semblent en effet à peine croyables: un homme y comparaissait pour avoir filmé son chien en train de dévorer des chatons et avoir diffusé le tout.

Selon Ouest-France qui rapporte les faits, l'accusé âgé de 47 ans et décrit comme "présentant bien et parfaitement intégré dans la société" a reconnu avoir laissé "Channel" son chien croisé labrador-rottweiler déchiqueter vivant des petits chats, en filmant le molosse. Ces actes cruels se seraient déroulés à trois reprises.

L'homme publiait ensuite les vidéos en les accompagnant de commentaires particulièrement cyniques comme "Cha-cha (Channel, NDLR) défend son steak!".

Lire aussi: Chaton torturé en direct, chiens prostitués: la Thaïlande face au "business" de la cruauté animale

A la barre, l'homme a joué la carte de l'amende honorable: il a reconnu les faits qui lui étaient reprochés et a expliqué avoir agi par stupidité. Il a cependant tenu des propos étranges, assurant vouloir apprendre à son chien "à respecter les chats".

Le tribunal n'a finalement pas prononcé de peine de prison ferme, alors que l'homme risquait potentiellement jusqu'à deux ans de prison. Le quadragénaire a été condamné à trois mois de prison avec sursis et une amende de 400 euros.

Voir aussi:

Une notaire condamnée pour des actes de cruauté envers ses 42 animaux

Cruauté envers les animaux: un chien congelé vivant par son maître

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le molosse déchiquetait les chatons pendant que son maître filmait.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-