Il s'injecte de l'huile dans les bras pour ressembler à Popeye et risque la mort (photo)

Il s'injecte de l'huile dans les bras pour ressembler à Popeye et risque la mort (photo)

Publié le 15/11/2017 à 17:04 - Mise à jour à 17:13
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Ce sont peut être les magazines vantant les corps athlétiques ou les réseaux sociaux qui ont poussé un jeune Russe de 21 ans à s'injecter de l'huile de synthol pour avoir les bras musclés. Sur Intagram, il se vante depuis le début du mois de son physique de Popeye, mais les médecins craignent pour sa vie.

C'est une histoire un peu étonnante qu'a rapporté la presse britannique mardi 14. Un jeune Russe de 21 ans, originaire d'une région du sud ouest du pays, fan de muscles saillants a opéré une transformation physique des plus inquiétantes.

Certainement las de suer sang et eau lors d'exercices de musculation, l'homme a depuis cet été découvert une pratique plus efficace: il s'injecte de l'huile de synthol dans les bras.

Cette pratique extrêmement dangereuse fait cependant son effet puisque depuis le 4 novembre dernier, le Russe a publié quelques photos de son curieux corps, digne de celui de Popeye.

"Pour atteindre une telle taille il faut s'injecter des litres", s'est plu à dire Kirill Tereshin, dont les propos ont été traduits par le Daily Mail. "La première fois que je l'ai fait, j'ai eu de la fièvre jusqu'à 40 degrés. J'étais allongé dans mon lit, j'avais l'impression de mourir, mais finalement tout s'est bien passé", expliquait le jeune homme.

(A lire aussi: Trafic d'anabolisants dans les salles de sport: quatre personnes mises en examen)

Seulement selon les médecins, le produit (pas du tout prévu à cet effet) que le jeune homme s'injecte régulièrement est composé à 85% d'huile, à 7,5% de lidocaïne (utilisé dans les anesthésiques) et 7,5% d'alcool.

Le synthol peut en outre provoquer des embolies pulmonaires, des lésions nerveuses, des accidents vasculaires cérébraux, des ulcères, des kystes d'huile ou encore des infections. "Il pourrait perdre tout mouvement de ses bras (...) Il pourrait ne plus être capable de soulever des choses", a réagi un docteur dans les colonnes du média britannique. "C'est une personne qui a besoin d'une aide médicale. Pas juste des drains dans ses bras pour désintoxiquer son sang, aussi une aide psychiatrique", a-t-il poursuivit en précisant que sa pratique pouvait le tuer.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le jeune homme de 21 ans s'injecte régulièrement de l'huile de syntol dans les bras pour paraître musclé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-