Il la viole et menace sa fille, elle le poignarde et traîne son cadavre en voiture

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Il la viole et menace sa fille, elle le poignarde et traîne son cadavre en voiture

Publié le 30/10/2018 à 15:59 - Mise à jour à 16:20
©Activedia/Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Lundi, la justice australienne a condamné une trentenaire pour un meurtre sauvage, suivi d'atteintes sur le cadavre. Mais la peine a été clémente: la victime venait de violer la femme qui l'a tué.

La victime du pervers est devenue une meurtrière pour protéger son enfant. Lundi 29, la Cour suprême de Brisbane en Australie étudiait le cas de Roxanne Eka Peters. Cette femme de 35 ans est en effet accusée d'avoir massacré l'homme qui l'avait violée et qui souhaitait s'en prendre à sa fille.

Selon les éléments rapportés par la presse anglophone, la victime, un certain Grant Jason Cassar, âgé de 51 ans, avait violé la trentenaire à son domicile de Capalaba près de Brisbane à l'est du pays, après l'avoir attachée.

A l'issue de cette agression sexuelle, l'homme aurait déclaré qu'il souhaitait avoir de nouvelles relations sexuelles avec la trentenaire. Pour la contraindre, il a menacé de s'en prendre à sa fille si jamais elle refusait d'obtempérer. Un chantage qui a déclenché la rage de la victime qui allait se muer en meurtrière.

La jeune femme va en effet se saisir d'un couteau de cuisine et va poignarder le quinquagénaire à de multiples reprises. Une soixantaine de blessures seront retrouvées sur le cadavre du violeur, dont plusieurs incisions effectuées à la base du pénis. Mais Roxanne Eka Peters n'en restera pas là.

Voir aussi: Elle s'arrange pour faire violer sa fille par un "ami" rencontré sur internet (photo)

Elle va attacher le cadavre du pervers sexuel à sa voiture en passant une corde au cou de l'homme qu'elle vient de massacrer. Elle va ensuite démarrer et rouler pendant un kilomètre, en trainant la dépouille sanglante sur la chaussée. Elle l'abandonnera dans un fossé.

Devant la justice, la trentenaire a reconnu les faits et plaidé coupable. Elle a été condamnée à neuf mois de prison pour le meurtre et 18 mois pour les atteintes sur le cadavre. Elle pourra demander une libération anticipée d'ici 2020.

Lire aussi:

Violeur en série, le "prédateur sadique" arrêté à Paris après 3 ans de traque

Le père violeur partage ses photos pédopornographiques sur un site russe

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La femme avait massacré son violeur et avait traîné son cadavre en voiture.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-