"Il a massacré sa compagne": le gardien de but du RC Lens Nicolas Douchez en garde à vue pour violences conjugales

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"Il a massacré sa compagne": le gardien de but du RC Lens Nicolas Douchez en garde à vue pour violences conjugales

Publié le 26/10/2017 à 20:23 - Mise à jour à 20:24
©Photo AFP/Karim Jaafar
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s):
-A +A

Nicolas Douchez, ex-gardien du PSG, qui évolue aujourd'hui sous les couleurs du RC Lens, a été placé en garde à vue ce jeudi matin, après avoir tabassé sa compagne alors qu'il était ivre. La garde à vue a par la suite été prolongée.

"Il a massacré sa compagne. Il l'a saisie par les cheveux et lui a cogné la tête sur le mur et le sol". Le récit des coups encaissés par la compagne du footballeur français Nicolas Douchez, 37 ans, en garde à vue pour violences conjugales depuis ce jeudi 26 tôt au matin, fait froid dans le dos.

Selon Le Parisien, qui rapporte les faits, il était 5h30 ce jeudi matin quand la police est intervenue avenue Carnot, dans le quartier de l'Etoile (XVIIe arrondissement de Paris), après un signalement de violences conjugales. La victime, nue, en sang et couverte de traces de coups, a réussi à ouvrir la porte aux forces de l'ordre, qui sont entrées dans un appartement dévasté (miroir cassé, meubles renversés, traces de sang sur les murs…).

Les policiers ont rapidement constaté que le gardien de but du RC Lens (passé au PSG) était dans un état second. Selon une source proche de l'enquête, il avait l'air "énervé, les yeux brillants (et sentait) fortement l'alcool". Il a été immédiatement embarqué et placé en garde à vue.

Sa compagne, âgée de 28 ans, blessée et choquée, a été en mesure de témoigner. Elle a assuré que Nicolas Douchez voulait "lui casser la tête". La jeune femme a aussi expliqué que les violences avaient commencé la veille au soir, à cause de la jalousie du footballeur et d'une soirée bien arrosée. Ce jeudi soir, la garde à vue du footballeur a été prolongée.

Cette affaire rappelle le cas de l'ancien défenseur de Reims Antoine Conte, mis en examen pour "violences volontaires avec arme" suite à l'agression d'un jeune homme qui voulait s'interposer entre lui et sa compagne. C'était en décembre 2016. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nicolas Douchez, ancien gardien du PSG, aujourd'hui à Lens, a vu sa garde à vue se prolonger ce jeudi soir.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-