Il retrouve son appartement saccagé, Airbnb lui propose d'acheter son silence

Il retrouve son appartement saccagé, Airbnb lui propose d'acheter son silence

Publié le 02/04/2017 à 16:36 - Mise à jour à 17:25
©Martin Bureau/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un utilisateur londonien d'Airbnb a retrouvé l'appartement qu'il avait mis en location dans un état désastreux. Se plaignant de la réaction du site, il a révélé l'affaire à un journal. L'entreprise a alors proposé de le payer pour que l'affaire reste confidentielle.

Airbnb espérait passer l'affaire sous silence pour éviter une mauvaise publicité, mais c'est tout le contraire qui s'est produit. Un utilisateur du service de location de logements entre particuliers a dénoncé sa réaction après que son appartement a été ravagé par les locataires. Il a également révélé que le site a proposé de le payer s'il n'ébruitait pas l'affaire.

Luciano Dinulescu est passé par Airbnb pour louer son appartement londonien pendant les vacances de Noël dernier. Mais ses occupants se sont révélé être des "hooligans" a-t-il expliqué au journal britannique Observer.

Tapage nocturne , intervention de la police incapable de faire sortir les occupants déchaînés, dégâts, reliefs d'alcool et de drogue... il a découvert à son retour l'appartement et les parties communes dans un état lamentable, pour un préjudice estimé à environ 7.500 euros. Luciano Dinulescu a donc cherché à faire jouer les obligations de confiance et de sécurité d'Airbnb. Après deux mois d'échanges et de fourniture de divers documents, il raconte avoir été contacté par un membre du site qui lui demande ces mêmes pièces.

Dans un premier temps, l'entreprise lui propose la maigre compensation d'environ 1.600 euros. Excédé, le propriétaire décide alors de raconter son histoire à l' Observer, lequel contacte Airbnb. Les choses s'accélèrent alors. Un premier versement est effectué sur le compte de Luciano Dinulescu et Airbnb s'engage à le compléter pour un total au-delà de la somme initialement réclamée (7.300 livres soit plus de 8.500 euros) contre la signature d'un accord de confidentialité. Mais le client refuse de laisser la société "s'en sortir comme ça".

Un remboursement classique a finalement été obtenu par Luciano Dinulescu. Airbnb a de son côté expliqué que "le traitement de base accordé à ce cas n'est pas à la hauteur des standards que nous nous sommes fixés" et que les expériences de ce type sont "rares" au regard de ses centaines de millions d'inscrits.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Airbnb a assuré que ce type de situation est "rare" et s'est excusé pour une réaction "pas à la hauteur" de ses exigences.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-