Il se bat avec les taxis, 6 mois ferme pour un chauffeur VTC

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Il se bat avec les taxis, 6 mois ferme pour un chauffeur VTC

Publié le 26/06/2015 à 20:26 - Mise à jour à 20:41
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Un chauffeur de VTC qui avait aspergé de gaz lacrymogène des taxis, lors de la grève de ces derniers jeudi 25, a été condamné à six mois de prison ferme.

C'est la guerre entre taxis et VTC. Un chauffeur de VTC a été condamné ce vendredi à dix mois de prison, dont six ferme, par le tribunal de Créteil. Il lui est reproché d'avoir utilisé une bombe lacrymogène contre des taxis en grève, lors d'une altercation survenue jeudi 25 à l'aéroport d'Orly.

Jeudi matin, aux alentours de l'aéroport parisien. La situation est très tendue entre taxis et VTC, les premiers donnant la chasse aux seconds. Les premières heures de la journée sont émaillées de "débordements" très violents, des véhicules ont été brûlés un peu partout en France et notamment en région parisienne.

C'est dans ce contexte que l'accusé s'est rendu à l'aéroport pour "déposer un ami", dit-il. "Un client", lui répondent alors en substance les taxis, très remontés. Le VTC a face à lui "une soixantaine de chauffeurs" qui l'auraient insulté, menacé de mort et lui auraient craché dessus, relate-t-il. Il dit ainsi été pris de panique et a sorti sa bombe lacrymogène pour se défendre.

Il a même "arrosé tous les chauffeurs de taxis" présents, selon le déroulé des faits établi par la police. C'est à ce moment là que trois policiers l'interpellent et le placent en garde à vue.

Jugé en comparution immédiate, ce jeune homme de 29 ans a donc été condamné à dix mois de prison, dont six mois ferme. Le juge n'a toutefois pas jugé utile d'assortir ce verdict d'un mandat de dépôt et l'accusé a ainsi pu repartir libre. Il devrait maintenant bénéficier d'un aménagement de peine et donc ne pas être incarcéré.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les taxis accusent les chauffeurs d'UberPop de concurrence déloyale.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-