Il se tire une balle dans la tête devant sa compagne en rentrant d'une soirée en club libertin

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 15 janvier 2018 - 12:48
Image
Photo prise le 18 décembre 2012 à Miami en Floride d'un pistolet Glock, semblable à celui utilisé lo
Crédits
© JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
L'homme s'est visiblement suicidé en revenant d'une soirée échangiste.
© JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
Dimanche, en Wallonie (Belgique), un homme s'est tiré une balle en pleine tête devant sa compagne (qu'il avait préalablement battue). Le couple rentrait d'une soirée arrosée dans une boîte de nuit échangiste.

La soirée avait été plus que "chaude" et bien arrosée. Elle s'est finie avec une balle dans la tête de la victime. Dimanche 14, au petit matin, un homme se serait suicidé en se tirant un projectile en pleine tempe sous les yeux de sa compagne, d'après le témoignage de cette dernière. Le couple rentrait d'une nuit passée dans un club libertin.

Les faits se déroulent à Lobbes, en Belgique. Il est environ 5h du matin lorsque le couple, ensemble depuis trois mois environ, est en voiture sur le chemin du retour d'une nuit coquine passée dans un établissement dédié à l'échangisme. Pour une raison encore mal définie, une dispute éclate dans la voiture et l'homme commence à battre sa compagne, en lui assénant des coups au visage.

Voir aussi: Nîmes: un homme passe sa femme à tabac après une soirée échangiste, il écope de 24 mois de prison

Celle-ci sort alors du véhicule pour échapper aux coups de son conjoint. Mais ce dernier sort également de la voiture et tient cette fois dans la main une arme à feu.

La dispute continue et l'homme, âgé de 32 ans, tire alors un premier coup de feu en l'air. Il décide alors de coller le pistolet contre sa tempe et appuie sur la détente. La compagne appelle alors les secours.

Les autorités semblent pour l'instant accréditer la thèse de la compagne, seule témoin du drame, mais l'enquête se poursuit pour faire la lumière sur cette affaire. Le trentenaire mort était notoirement connu par les policiers belges pour trafic de stupéfiants, détention d'armes et violences conjugales.

À LIRE AUSSI

Image
Justice Procès Balance
Nîmes: un homme passe sa femme à tabac après une soirée échangiste, il écope de 24 mois de prison
Un habitant de Nîmes de 33 ans a été condamné à 24 mois de prison dont 15 ferme, pour avoir roué de coups son épouse après une soirée échangiste. Cette dernière lui a...
25 septembre 2017 - 13:09
Société
Image
Facebook, qui continue à faire des milliards de bénéfices chaque trimestre, a une nouvelle fois merc
Il publiait sur Facebook des photos de son ex-femme libertine pour la faire chanter, 6 mois avec sursis
Le journal "Le Progrès" rapporte le procès d'un mari éconduit par son épouse dont il exigeait des relations sexuelles sous peine de diffuser des photos coquines de la ...
13 novembre 2017 - 17:26
Société