Il tabasse sa compagne qui a eu le malheur de le réveiller en toussant

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 09 mars 2018 - 19:51
Image
Le tribunal correctionnel de Paris, le 19 janvier 2011
Crédits
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
Un homme, déjà en prison à cause d'un sursis avec mise à l'épreuve révoqué, a écopé jeudi d'un an de prison ferme pour des violences sur sa compagne.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
Un homme a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Gap à un an de prison ferme pour avoir roué de coups sa compagne fin décembre. Il a été violent avec elle car elle l'a réveillé en pleine nuit en toussant.

Ses précédentes condamnations pour violences conjugales ne lui ont pas servi de leçon. Il a récidivé. Jeudi 8, un homme a été condamné par le tribunal correctionnel de Gap à un an de prison ferme avec mandat de dépôt, selon une information du Dauphiné Libéré, pour des violences commises sur sa compagne fin décembre dernier.

Il a été maintenu en détention à l'issue de l'audience puisqu'il était déjà en prison, suite à un sursis avec mise à l'épreuve qui a été révoqué. Il a déjà été arrêté à trois reprises par le passé pour violences conjugales (pas toujours sur la même femme) et a été condamné à chaque fois.

Voir aussi: Ille-et-Vilaine - ivre, il tabasse un gendarme avec une plaque d'immatriculation

Les faits se sont déroulés le 26 décembre dernier. Sa compagne, avec qui il dit être toujours en couple (elle n'était pas présente à l'audience pour le confirmer et n'avait d'ailleurs pas déposé plainte contre lui), sujette aux crises d'angoisse qui lui provoquent de l'asthme, ne va pas bien. Ils passent la soirée ensemble mais elle le sent tendu.

Dans la nuit, elle a du mal à respirer et appelle sa fille en toussant. Ce qui le réveille. C'est alors que pleuvent les coups et que, après avoir entendu sa mère hurler à travers le téléphone, la jeune fille appelle la police, qui intervient rapidement sur place et arrête cet homme, qui s'appelle Haithem Khlaifia.

Jeudi, face la présidente du tribunal Christine Piccinin, le prévenu a assuré que les médicaments qu'il avait pris ce soir-là lui avait fait commettre ces violences. Médicaments qui devaient l'aider à maîtriser sa colère.

Depuis qu'il est incarcéré, Haithem Khlaifia voit un psychiatre et suit des soins.

À LIRE AUSSI

Image
Un homme de 30 ans a été tué par balle en pleine rue dans la nuit de mercredi à jeudi à Villejuif (V
Grasse: une enseignante tabassée par trois mères pour avoir réprimandé une élève
Une enseignante a été prise à partie par trois mères de famille à Grasse jeudi dernier. La victime aurait fait l’objet du mécontentement de ces dernières car la fille ...
23 février 2018 - 17:12
Société
Image
 Police Un élève de Terminale au lycée Saint-Exupéry de Créteil (Val-de-Marne) a été placé en garde à vue ma
Cambrai: des individus tabassent à mort un sexagénaire à un distributeur de billets
Un homme de 60 ans a été tué par un groupe d'individus mardi dernier à Cambrai. L'homme venait de retirer de l'argent à un distributeur de billets mais ces derniers n'...
12 février 2018 - 16:49
Société
Image
Un contrôle de police a dégénéré vendredi à Argenteuil (Val-d'Oise), occasionnant de graves blessures chez deux policiers, tandis que l'avocat d'un suspect a dénoncé dimanche une "bavure" des forces d
Montreuil: "trente à quarante" individus tabassent à mort un homme de 30 ans
Un homme est mort, roué de coups, samedi soir à Montreuil en Seine-Saint-Denis. Il a été pris à partie par un groupe composé d'une trentaine à une quarantaine d'indivi...
28 janvier 2018 - 16:15
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don