Il viole une fillette de 12 ans qui tombe enceinte et obtient la garde partagée de l'enfant

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Il viole une fillette de 12 ans qui tombe enceinte et obtient la garde partagée de l'enfant

Publié le 10/10/2017 à 15:54 - Mise à jour à 16:06
©North Charleston/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Aux Etats-Unis, dans le Michigan, un juge a accordé la semaine dernière la garde alternée d'un enfant de huit ans à son père biologique… qui est en réalité le violeur de sa mère. Cette dernière avait à peine plus de 12 ans lorsqu'elle a accouché.

C'est un fait divers tout ce qu'il y a de plus sordide. La semaine dernière, dans le Michigan aux Etats-Unis, un homme âgé de 27 ans a réussi à obtenir la garde partagée de l'enfant qu'il a eu à la suite d'un viol qu'il a commis sur une petite fille de 12 ans, en septembre 2008.

Selon Detroit News, qui a relaté les faits vendredi 6, c'est le juge Gregory S. Ross qui a pris cette décision après qu'une analyse ADN a confirmé la filiation entre l'enfant, un petit garçon aujourd'hui âgé de huit ans, et le violeur, prénommé Christopher Mirasolo, qui était âgé de 18 ans à l'époque, et en a donc désormais 27.

"Une décisions abjecte", selon Rebecca Kiessling, l'avocate de la victime. "Un procureur adjoint m'a dit que ma cliente avait donné son accord. Mais on ne lui a jamais rien demandé de tel, et elle n'a surtout jamais rien signé à ce sujet".

Outre la garde partagée et donc la restitution de l'autorité parentale au père, le juge a aussi donné "l'adresse de la victime à son violeur et ordonné que son nom de famille soit inscrit sur le certificat de naissance de l'enfant", a ajouté l'avocate.

Détail encore plus affreux: la jeune femme et son enfant vont devoir quitter la Floride, où ils résident, pour se rapprocher du domicile de cet homme, qui se situe dans le Michigan.

Christopher Mirasolo n'avait été condamné qu'à un an de prison après le viol de cette fillette en 2008. Il avait en effet passé un accord avec la justice et avait été inscrit sur un fichier de délinquants sexuels, l'interdisant notamment d'approcher des mineurs.

Mais il n'avait même pas effectué sa peine en entier car, au bout de six mois, il avait eu l'autorisation de sortir pour aller prendre soin de sa mère, malade.

En 2010, il avait récidivé et avait cette fois écopé de quatre ans de prison ferme pour avoir violé une jeune fille âgée entre 13 et 15 ans. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En 2008, après le viol de la fillette de 12 ans, Christopher Mirasolo avait passé un arrangement avec la justice et n'avait écopé que d'un an de prison.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-