Ille-et-Vilaine: ivre, il tabasse un gendarme avec une plaque d'immatriculation

Ille-et-Vilaine: ivre, il tabasse un gendarme avec une plaque d'immatriculation

Publié le 22/01/2018 à 15:40 - Mise à jour à 15:53
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme a été placé en détention samedi après avoir blessé un gendarme, à Plélan-le-Grand en Ille-et-Vilaine. Il a frappé le militaire avec une plaque d'immatriculation.

Un banal accrochage entre deux voitures a dégénéré en pugilat. Un gendarme a été blessé par un homme de 35 ans qui l'a violemment frappé avec une plaque d'immatriculation samedi 20 dernier à Plélan-le-Grand (Ille-et-Vilaine). L'agresseur était en état d'ébriété avancé au moment des faits.

Ceux-ci se sont déroulés vers 21 h, avec, au départ, un simple accrochage entre deux voitures dans le centre de la commune. Le véhicule en cause a pris la fuite sans s'arrêter alors l'autre conducteur l'a suivi jusqu'a son domicile comme le rapporte Ouest-France et a prévenu les gendarmes.

Ces derniers se sont présentés le lendemain sur place pour s'entretenir avec le contrevenant. Ils ont été accueillis par deux femmes qui ont rapidement été rejoints par deux hommes particulièrement aviné. Les deux militaires présents ont alors demandé à voir le véhicule incriminé pour vérifier si celui-ci avait gardé des traces de l'accrochage. Le propriétaire de la voituré d'est alors mis dans une colère noire, a arraché sa place d'immatriculation et a violement frappé un des gendarmes au visage avec.

Lire aussi - Longueville: il tabasse des policiers à la barre de fer, 8 mois ferme 

Le militaire a été blessé à la pommette et à l'arcade par le coup de plaque d'immatriculation, il a été hospitalisé en raison de ses plaies qui nécessitaient des points de suture. Il aura fallu une dizaine de gendarmes pour interpeller les deux hommes, particulièrement virulents, alors qu'ils tentaient de quitter les lieux.

L'auteur des coups a été placé en détention provisoire dans la foulée de sa garde à vue. Il est poursuivi pour "violences aggravées" et "rébellion en réunion" et comparaitra mardi 23 devant la justice pour répondre de ses actes. Son comparse sera convoqué devant le tribunal, en mai prochain, pour "rébellion en réunion".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le militaire a été blessé à la pommette et à l'arcade par le coup de plaque d'immatriculation.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-