Ille-et-Vilaine: une octogénaire rentre de l'hôpital pieds nus et sans avoir bu

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Ille-et-Vilaine: une octogénaire rentre de l'hôpital pieds nus et sans avoir bu

Publié le 15/02/2018 à 19:58 - Mise à jour à 20:02
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une femme âgée de 88 ans est rentrée chez elle pieds nus, sans avoir bu ni mangé de la journée et en chemise de service après avoir été admise aux urgences de l'hôpital de Saint-Malo au début du mois de février. Son fils fustige le personnel.

Une octogénaire a été admise aux urgences de l'hôpital de Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine, samedi 3. Jusque là rien d'anormal sauf que Paulette, 88 ans, en est ressortie douze heures plus tard complètement choquée.

Une ambulance l'a raccompagnée chez elle, à Roz-sur-Couesnon, dans la soirée. Sa fils, qui partage son domicile, a alors vu sa mère pieds nus et vêtue d'une chemise de service ouverte.

A voir aussi: Seine-Saint-Denis - son fils est hospitalisé, elle est contrainte de dormir par terre à l'hôpital

"En arrivant, elle s’est jetée sur une bouteille d’eau", a indiqué Sébastien Charles à Ouest-France: l'octogénaire n'avait ni mangé ni bu de la journée. Un situation inadmissible pour le fils qui a tenu à faire un appel à cet hôpital, tout en comprenant bien que le personnel avait beaucoup de travail.

"Je sais que les internes et le personnel soignant ont beaucoup de travail. Ils courent partout, ils sont débordés. Mais je trouve inadmissible de laisser une personne dans un couloir, sur un brancard, sans boire ni manger une journée entière, et de la renvoyer chez elle presque nue", a-t-il poursuivi, touché par ce qu'a vécu sa mère.

Du côté de l'hôpital, la direction s'est excusée auprès de Paulette et de sa famille mais n'a pas pu vraiment expliquer ces manquements qui n'étaient "pas (censés) arriver". "Ce jour-là, les urgences ont connu une forte affluence", a indiqué le directeur de l'établissement.

"Les soignants étaient débordés. Et donner à boire et à manger à une personne âgée, c'est aussi un soin, car il faut faire attention. Un point va être fait avec les équipes", a-t-il ajouté.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'octogénaire n'avait eu ni eau ni nourriture de la journée et est rentrée chez elle "presque nue".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-