Ils l'émasculent, lui arrachent les dents et le torturent à mort: quatre accusés devant le tribunal pour un meurtre d'une cruauté extrême

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Ils l'émasculent, lui arrachent les dents et le torturent à mort: quatre accusés devant le tribunal pour un meurtre d'une cruauté extrême

Publié le 05/05/2017 à 15:06 - Mise à jour à 15:22
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Quatre personnes doivent répondre devant un tribunal de Newcastle (Royaume-Uni) d'un meurtre abominable sur l'un de leurs "amis". Lui ayant imposé des séances de tortures défiant l'entendement, ils ont finalement provoqué sa mort. Le motif, futile, serait en outre exacerbé par une dimension rituelle mal déterminée.

La lecture des faits est à peine croyable et pratiquement insoutenable. Il a pourtant bien fallu détailler quelques unes des tortures qu'a dû subir Jimmy Prout, un Britannique père de famille de 45 ans, mais décrit comme "vulnérable" mort dans des conditions atroces après des mois de sévices. Le procès de quatre personnes, que la victime considérait comme ses amis, s'est ouvert mercredi 3 (pour une durée de six semaines) devant un tribunal de Newcastle. Ils sont suspectés d'avoir commis les faits suivant un rituel occulte et mal défini.

Jimmy Prout est mort le 9 février 2016. Son cadavre a été retrouvé six semaines plus tard dans une décharge publique, en partie décomposé et déjà dévoré par les animaux. Le lieu de la macabre découverte n'était qu'à une centaine de mètres de son domicile à North Tyneside, dans le nord de l'Angleterre.

L'enquête va rapidement mener les autorités à s'intéresser à quatre voisins qui annonçaient être à la recherche de la victime. Ann Corbett, 26 ans, Zahid Zaman, 43 ans, Myra Wood, 50 ans et Kay Rayworth, 56 ans vont rapidement être impliqués dans la mort du malheureux. Trois d'entre eux vont, dans un premier temps, essayer de "charger" le quatrième avant que des éléments probants ne montrent que c'est bien un meurtre collectif qui a été commis ce jour-là.

Les motifs des faits semblent dérisoires. Zahid Zaman aurait reproché à un certain Ivan Corbett (qui est le frère d'Ann) de lui avoir dérobé un iPad. C'est pourtant Jimmy Prout qui va subir les conséquences du larcin. La cause? Le malheureux n'aurait pas empêché le vol. Selon la description du procureur, les quatre bourreaux ont alors estimé "qu'il méritait d'être puni". Et la punition en question prendra la forme de tortures sadiques répondant à un étrange culte liant les quatre individus.

Deux exemples de sévices immondes ont déjà été dévoilés pr l'enquête. Dans le premier, c'est le scrotum du malheureux quadragénaire qui a été ouvert par un objet tranchant. Emasculé à vif, Jimmy Prout a vu les pervers sans doute pris d'une crise de folie mystique lui ôter les testicules et le forcer à ingérer une partie de son propre organe génital. Dans une autre séance de sévices, ce sont les dents du quadragénaire qui ont été retirées par les sadiques qui ont utilisé un marteau et un burin pour les déloger de sa mâchoire.

Les circonstances précises de la mort de Jimmy Prout ne sont pas encore connues avec exactitude, et d'autres éléments précis devraient être mis en lumière lors des audiences. Et, sans doute, d'autres horreurs subies par la malheureuse victime. Avant que l'accumulation, semaines après semaines, de ces séances de barbarie ne finisse par lui coûter la vie.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le procès qui s'est ouvert le 3 mai devrait durer six semaines.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-