Ils prostituent leurs petites amies pour se payer des vacances sur la Côte d'Azur

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Ils prostituent leurs petites amies pour se payer des vacances sur la Côte d'Azur

Publié le 16/08/2017 à 14:42 - Mise à jour à 14:56
© VALERY HACHE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Soupçonnés d'avoir obligé leurs petites amies à se prostituer pour payer leur séjour sur la Côte d'Azur, trois hommes ont été interpellés le week-end dernier par la police de la Sûreté départementale. Une information judiciaire a été ouverte pour "proxénétisme aggravé".

Leurs vacances ont été écourtées. Agés de 20 à 30 ans, trois hommes ont été interpellés le week-end dernier par la police de la Sûreté départementale. Ils sont soupçonnés d'avoir obligé leurs petites amies à se prostituer, entre Nice et Cannes (Alpes-Maritimes), pour payer leur séjour sur la Côte d'Azur.

Selon les informations de Var-Matin, les deux victimes (dont une mineure de 16 ans) leur rapportaient l'argent, lequel était aussitôt dépensé. Et selon le témoignage des deux jeunes femmes, elles n'en auraient jamais vu la couleur.

Originaires de la Seine-Saint-Denis et de l'Essonne, les trois proxénètes présumés ne seraient pas inconnus des services de police. Accusés d'avoir maltraité les deux jeunes femmes, ils ont déjà été impliqués dans des affaires de violence et trafic de stupéfiants. Une information judiciaire a été ouverte pour "proxénétisme aggravé". Le procureur Jean-Michel Prêtre a requis leur placement en détention provisoire. 

Comme le rappelle la loi, le proxénétisme est le fait, par quiconque, de quelque manière que ce soit "d'aider, d'assister ou de protéger la prostitution d'autrui", "de tirer profit de la prostitution d'autrui, d'en partager les produits ou de recevoir des subsides d'une personne se livrant habituellement à la prostitution" ou bien "d'embaucher, d'entraîner ou de détourner une personne en vue de la prostitution ou d'exercer sur elle une pression pour qu'elle se prostitue ou continue à le faire".

Le proxénétisme est puni de sept ans d'emprisonnement et de 150.000 euros d'amende.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Leurs petites amies étaient contraintes de se prostituer.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-