Immigration: record du nombre de migrants morts en Méditerranée

Immigration: record du nombre de migrants morts en Méditerranée

Publié le 10/12/2014 à 09:04 - Mise à jour à 09:26
©AP/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Selon un rapport de l'agence des Nations Unies en charge des réfugiés, plus de 3.400 migrants ont perdu la vie cette année en tentant de traverser la mer Méditerranée. Cette traversée est devenue l'une des plus dangereuses du monde.

Aussi belle soit elle, la mer Méditerranée est devenue cette année la "route la plus mortelle du monde". Au moins 3.419 migrants ont perdu la vie depuis janvier en tentant de la traverser, un record, a annoncé, ce mercredi, l'agence des Nations Unies en charge des réfugiés (HCR).

Depuis le début de l'année, plus de 207.000 migrants ont tenté cette traversée, un chiffre presque trois fois plus élevé que le précédent record de 2011 lorsque 70.000 migrants avaient fui leur pays lors du printemps arabe. Ces migrants, en quête d'un avenir meilleur, ne cessent de multiplier les essais. Avec des conflits au sud (Libye), à l'est (Ukraine) et au sud-est (Syrie/Irak), l'Europe connaît actuellement le plus grand nombre d'arrivées par la mer. Près de 80% des départs s'effectuent depuis les côtes libyennes pour rejoindre l'Italie ou Malte.

La plupart des migrants arrivés en Italie en 2014 sont Syriens (60.051) et Erythréens (34.561). Les premiers ont pris la route en raison de la guerre civile qui ravage leur pays, les seconds ont fui la répression brutale du pouvoir, le service militaire à vie et le travail forcé.

Pour le seul mois de novembre, 8.000 migrants ont été secourus en mer Méditerranée. Fin octobre, les autorités italiennes ont cependant confirmé la fin de l'opération "Mare Nostrum" qui a permis de sauver des dizaines de milliers de migrants en Méditerranée. Faute de soutien de ses partenaires européens, l'Italie, qui avait lancé cette opération suite à la tragédie de Lampedusa, n'a pas souhaité la prolonger à long terme.

Suite aux conclusions de l'enquête, le HCR a critiqué la gestion migratoire des Etats européens. L'agence regrette que certains gouvernements se focalisent davantage sur le maintien des étrangers hors de leurs frontières que sur le respect de l'asile. Sur ce point, la France est prête à changer sa politique. La réforme du droit d'asile est actuellement en examen à l'Assemblée nationale depuis mardi 9. Le texte de loi vise notamment à accélérer les procédures pour désengorger le système.

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cette année, plus de 207.000 migrants ont tenté de traverser la Méditerranée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-