Impôts: les victimes des inondations auront 7 jours de plus pour déclarer en ligne

Impôts: les victimes des inondations auront 7 jours de plus pour déclarer en ligne

Publié le 07/06/2016 à 09:42 - Mise à jour à 09:44
©Stéphane Demolombe/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le gouvernement a décidé d'accorder un délai supplémentaire aux foyers sinistrés par les inondations pour déclarer leurs impôts en ligne, a confirmé Michel Sapin ce mardi matin. La date butoir, fixée au 7 juin, sera repoussée de sept jours.

Petite éclaircie pour les milliers de foyers sinistrés par les inondations. "Les usagers qui se trouvent zones touchées par les intempéries bénéficieront d'un délai supplémentaire pour déclarer", a ainsi annoncé l'administration fiscale, lundi 6, via son compte Twitter notamment. Précisément, ce report de la date butoir fixée au 7 juin pour tous les télédéclarants, est de sept jours.

Une annonce bienvenue alors que de nombreuses voix se sont élevées ces derniers jours pour réclamer ce report. A l'image du député socialiste de l'Essonne Romain Colas, dont le département a été sévèrement touché, et qui a dit avoir alerté le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert en ce sens.

"En raison des inondations qui ont durement frappé le pays, de très nombreux foyers en France ont été privés ces derniers jours d’électricité et de connexion internet et n’ont pu s’acquitter de leurs obligations déclaratives au titre de l’impôt sur leurs revenus de 2015", a-t-il ainsi écrit sur son site.  

Une requête "acceptée" par le ministre et la Direction générale des finances publiques (DGFIP), s'est félicité le député. Le ministre des Finances Michel Sapin a également confirmé le report ce mardi 7 au matin sur France 2.

Les inondations provoquées par la crue exceptionnelle de la Seine et de certains de ses affluents la semaine dernière ont fait quatre morts. De nombreuses habitations ont également été rendues inhabitables par la montée des eaux, obligeant à l'évacuation de milliers de foyers dans les régions Centre et Ile-de-France. Les dégâts, encore difficilement chiffrables, pourraient s'élever à plus d'un milliard d'euros.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"De très nombreux foyers en France ont été privés ces derniers jours d’électricité et de connexion internet", a souligné le député PS Romain Colas pour demander un délai supplémentaire pour les victimes des inondations.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-