Incendie au Cuba Libre à Rouen: le gérant du bar et son frère en garde à vue

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Incendie au Cuba Libre à Rouen: le gérant du bar et son frère en garde à vue

Publié le 14/09/2016 à 12:48 - Mise à jour à 12:51
©Matthieu Alexandre/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Début août, l'incendie du bar Au Cuba Libre à Rouen avait fait 14 morts. Mardi, le gérant de l'établissement et son frère ont été placés en garde à vue. Car, d'après les premiers éléments de l'enquête ouverte pour "homicides et blessures involontaires par violation délibérée d’une obligation de sécurité",des obligations de sécurité n'avaient pas été respectées.

Le gérant du bar de Rouen Au Cuba libre dont l'incendie début août a fait 14 morts, et son frère ont été placés en garde à vue mardi 13, a-t-on appris ce mercredi 14 auprès du parquet, confirmant une information du quotidien Paris Normandie. "Je confirme cette information", a indiqué le procureur de Rouen Pascal Prache, sans donner plus de détails. L'incendie s'était déclaré le 6 août dans une petite cave du bar, sur la rive sud de la Seine à Rouen, qui avait été privatiséee pour un anniversaire auquel assistait une vingtaine de personnes.

Treize personnes pour la plupart très jeunes avaient été tuées, intoxiquées par les fumées. Une jeune femme, gravement brûlée et hospitalisée à Paris, est décédée le 1er septembre. Six personnes avaient été légèrement blessées. L'enquête sur cet incendie, le plus meurtrier en France depuis 2005, est conduite par deux juges d'instruction. Jusqu'ici, une information contre X a été ouverte par le parquet pour "homicides et blessures involontaires par violation délibérée d’une obligation de sécurité". Dès les premiers éléments de l'enquête fournis à la presse, il est apparu en effet que des obligations de sécurité n'ont pas été respectées.

Ainsi des bougies d'anniversaire de type "feux de Bengale" ont embrasé de façon anormalement rapide l'isolant phonique sur les murs et le plafond. La porte de secours était fermée et l'escalier menant au niveau supérieur était particulièrement raide et étroit. La mise en garde à vue du gérant et de son frère, qui l'aidait dans la gestion du bar, par le service régional de police judiciaire (SRPJ), pourrait être suivie d'une mise en examen par un des juges d'instruction. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'incendie s'était déclaré le 6 août dans une petite cave du bar.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-