Incendie dans le Sud-Est: deux mineurs de 16 ans en garde à vue dans l'enquête sur le feu de forêt de Martigues

Incendie dans le Sud-Est: deux mineurs de 16 ans en garde à vue dans l'enquête sur le feu de forêt de Martigues

Publié le 27/07/2017 à 12:00 - Mise à jour à 12:37
© JOSH EDELSON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux mineurs, âgés de 16 ans, ont été interpellés mercredi 26 dans une zone, censée être inaccessible aux civils, autour des incendies de Martigues, dans les Bouches-du-Rhône. En possession d'allumettes et de briquets, Ils sont soupçonnés d'avoir participé à la propagation du feu.

Deux mineurs de 16 ans ont été interpellés et placés en garde à vue mercredi 26 aux alentours de 9h du matin dans le cadre de l'enquête ouverte sur l'incendie à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône rapporte le journal local La Provence. Leur garde à vue a été prolongée ce jeudi 27.

Repérés par les pompiers en train de tourner autour des incendies, les deux adolescents ont été interpellés par des policiers en possession d'allumettes et d'un briquet écrit 20 Minutes. Immédiatement emmenés au commissariat de Martigues, les deux jeunes hommes sont soupçonnés d'avoir favorisé, d'une manière ou d'une autre, la propagation de l'incendie explique une source policière au quotidien, avant d'appeler à la "prudence".

Selon les premiers éléments, les enquêteurs de la sûreté urbaine de Martigues, qui sont chargées de l'enquête sous l'égide du parquet d'Aix-en-Provence, ont déjà réussi à prouver que les adolescents n'étaient pas présents au moment où l'incendie s'est déclenché explique BFMTV.

Pour rappel, une enquête a été ouverte sur l'incendie de Martigues car "la piste de l'origine humaine est privilégiée", révèle FranceInfo. Le feu de forêt qui a frappé la commune de Martigues, dans les Bouches-du-Rhône a été maitrisé aux alentours de 7h ce jeudi matin explique France Bleu. Au total, 330 sapeurs-pompiers ont été mobilisés ainsi que 85 véhicules afin d'éteindre le brasier qui a consumé 150 hectares. Le feu est toujours sous haute surveillance à cause de la sécheresse du terrain et du mistral qui souffle sur la région.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'incendie qui a touché la commune de Martigues a mobilisé 330 sapeurs-pompiers et 85 véhicules. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-