Incendie du Cuba Libre: la réglementation n'obligeait pas à consulter la commission de sécurité

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Incendie du Cuba Libre: la réglementation n'obligeait pas à consulter la commission de sécurité

Publié le 08/08/2016 à 20:40
©Matthieu Alexandre/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La préfecture de Seine-Maritime a fait savoir par un communiqué que le bar "Le Cuba Libre", où sont mortes 13 personnes dans la nuit de vendredi à samedi, n'était pas soumis légalement à une consultation préalable ni à des visites périodiques de la commission de sécurité.

La règlementation en vigueur pour les petits établissements tels que le bar de Rouen détruit par un incendie qui a fait 13 morts, ne prévoit pas de consultation préalable ni de visite périodique de la commission de sécurité, a fait savoir lundi la préfecture de Seine-Maritime.

Le bar "Au Cuba Libre" est "un établissement de type N (restaurants et débits de boissons) de 5e catégorie dont l'effectif maximal doit être inférieur à 200 personnes sur l'ensemble des niveaux, indique la préfecture dans un communiqué très factuel.

"Pour ce type d'établissement, la délivrance d'un permis de construire ou la réalisation de travaux ne sont pas obligatoirement précédées de la consultation de la commission de sécurité", indique le texte.

"L'ouverture peut être réalisée sans demande d'autorisation du maire", poursuit la préfecture, soulignant que, "en l'occurrence, il n'y a pas eu de demande d'autorisation d'ouverture d'ERP (établissement recevant du public, ndlr)".

"Il n'y a pas d'obligation de visite périodique de la commission de sécurité", précise encore le communiqué.

Cependant, selon le code de la construction et de l'habitation "le propriétaire et l'exploitant sont tenus, tant au moment de la construction qu'au cours de l'exploitation, de respecter les mesures de prévention et de sauvegarde propres à assurer la sécurité", rappelle la préfecture.

"Le maire peut faire procéder à des visites de contrôle", s'il y a des "demandes motivées par des présomptions et des signalements".

Mais, "en l'état des vérifications effectuées, il n'y a pas eu de signalement récent de cet établissement (...) au titre de la législation relative aux ERP".

Concernant le problème des troubles à l'ordre public, l'établissement a reçu deux avertissements qui remontent à 2007 et 2008, indique aussi le communiqué.

L'incendie du bar "Au Cuba Libre", dans la nuit de vendredi à samedi, a fait 13 morts et 7 blessés, dont l'un très grièvement. Il s'agit d'une jeune femme qui a été hospitalisée à Paris. Selon les dernières informations communiquées à l'AFP, son pronostic vital était toujours engagé lundi soir.

Une vingtaine de jeunes fêtaient un anniversaire dans le sous-sol de l'établissement lorsque l'incendie s'est déclenché. Ce sont les bougies du gâteau d'anniversaire qui ont enflammé le plafond et les murs recouverts d'un isolant phonique, intoxiquant les participants.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'incendie a provoqué la mort de 13 personnes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-