Incendie du Fouquet's: une nouvelle vidéo contredit la thèse de la grenade lacrymogène

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Incendie du Fouquet's: une nouvelle vidéo contredit la thèse de la grenade lacrymogène

Publié le 19/03/2019 à 12:47 - Mise à jour à 12:59
© Thomas SAMSON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La rumeur voulant que l'incendie du Fouquet's, survenu durant l'acte 18 des Gilets jaunes, ait été provoqué par les forces de l'ordre via une grenade lacrymogène a circulé depuis samedi 16. D'autres images montrant le début du sinistre évoquent plutôt un fumigène lancé par un manifestant.

Plusieurs vidéos et témoignages en ligne ont pointé depuis samedi la responsabilité des forces de l'ordre dans l'incendie du Fouquet's. Selon ces affirmations, c'est une grenade lacrymogène qui aurait provoqué le premier départ de feu au niveau du auvent. Mais cette théorie est mise à mal par une nouvelle vidéo.

Sur les images diffusées dès samedi, on pouvait bien voir plusieurs grenades lacrymogène sur la toile en feu, alors que les policiers avaient repris le secteur aux Gilets jaunes. Mais puisque l'incendie est alors déjà déclaré, le lien de cause à effet n'est pas certain.

Une autre vidéo mise en ligne depuis montre l'arrivée d'un premier projectile incandescent au moment ou le auvent du Fouquet's est encore intact et que le célèbre restaurant est entouré par les manifestants. Il tombe à l'endroit où l'on peut ensuite constater le départ de feu. Le projectile en question évoque bien plus une torche fumigène ou un feu de bengale qu'une grenade lacrymogène. Par ailleurs, l'objet ne semble pas venir de l'endroit où se trouvent les forces de l'ordre, à plusieurs dizaines de mètres de là.

D'autres images montrent enfin des individus masqués ramasser des grenades lacrymogène pour les jeter sur le auvent alors que celui-ci a déjà commencé à brûler. D'autres semblent bel et bien avoir atterri là après avoir été jetées par les forces de l'ordre.

Autant d'éléments qui ne permettent pas d'établir le déroulement exact des dégradations ni bien sûr de pointer avec certitude des responsables. Il semble cependant clair que ce n'est pas une grenade lacrymogène lancée par les forces de l'ordre qui a provoqué le premier départ de feu.

Lire aussi:

Répression des Gilets jaunes: le gouvernement prêt à assumer des blessés graves?

Le domicile d'Eric Drouet vandalisé, le Gilet jaune porte plainte

Face aux intellectuels, Macron ferme sur les "gilets jaunes" et ses réformes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le premier départ de feu au Fouquet's n'aurait pas été causé par une grenade lacrymogène.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-