Incendies: Les pompiers de l'hérault lance une campagne choc contre les mégots jetés par terre

Incendies: Les pompiers de l'hérault lance une campagne choc contre les mégots jetés par terre

Publié le 18/07/2017 à 11:47 - Mise à jour à 12:12
©Capture d'écran Twitter/ @SDIS34
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une campagne de sensibilisation choc a été lancée lundi par les pompiers de l'Hérault. Le but étant de lutter contre les feux de forêts d'origine humaine, particulièrement ceux dus aux mégots de cigarettes.

L'image ne vient pas d'eux mais fait tout de même parler d'elle. Les pompiers de l'Hérault ont lancé une campagne de sensibilisation choc lundi 17 sur les feux, provoqués par des cigarettes mal éteintes et jetées par terre, à l'aide d'un cliché (apparu sur les réseaux sociaux durant l'été 2015).

"Ce petit geste qui fait de vous un gros c**": c'est ce qu'indique l'illustration montrant un mégot en train de se consumer, visiblement jeté depuis la voiture en arrière-plan, partagée par le SDIS 34 sur Twitter. Ce post est accompagné du commentaire suivant: "au moins le message est clair et sans équivoque. A bon entendeur!".

Dans un post publié sur Facebook (supprimé depuis), les pompiers expliquaient: "au quotidien, nos sapeurs-pompiers interviennent trop souvent pour des feux de végétation qui sont bien trop souvent dus à l’homme. Afin d’éviter des drames, soyons vigilants. Un simple mégot par la fenêtre peut entraîner une catastrophe, humaine et écologique" , rapporte le journal Sud-Ouest.

Cette campagne démarre au lendemain de l'incendie dans les Bouches-du-Rhône qui a dévasté plus de 800 hectares de forêt et menacé plusieurs habitations sans faire de victime. Le vice-procureur de la République d'Aix, Rémy Avon, a déclaré que, "l'hypothèse du jet de mégot est actuellement privilégiée car le départ de feu se situe en bordure de route".

"Le jet de mégot par terre qui cause, même s'il est involontaire, un incendie de végétation est puni par la loi d'une peine pouvant aller jusqu'à trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende", a tenu à rappeler Rémy Avon.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




A cause des nombreux départs d'incendies dus à l'homme, les pompiers du SDIS 34 ont décidé de faire passer un message.

Newsletter





Commentaires

-