Inde: un soigneur tué par deux petits tigres blancs dans un parc animalier

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Inde: un soigneur tué par deux petits tigres blancs dans un parc animalier

Publié le 09/10/2017 à 12:52 - Mise à jour à 12:56
© Julio Cesar AGUILAR / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux jeunes tigres du parc national de Bannerghatta, dans le sud de l'Inde, ont attaqué samedi un homme qui assistait leur soigneur. C'est au moment de les rentrer dans leur enclos pour la nuit que le drame s'est produit. L'individu est mort rapidement. La famille a demandé 500.000 roupies (environ 6.550 euros) d'indemnité pour négligence.

Un homme venu assister un soigneur, pour l'aider à rentrer des tigres blancs dans leur enclos pour la nuit, est mort samedi 7 au parc animalier de Bannerghatta, dans la région de Bangalore dans le sud de l'Inde.

Ce sont deux jeunes tigres blancs qui s'en sont pris à lui pour une raison inconnue. Alors qu'une porte de l'enclos devait encore être verrouillée, les animaux se sont jetés subitement sur lui et l'on rapidement tué. Le soigneur a tenté d'aider son camarade, mais impossible de l'approcher tant les deux bêtes étaient excitées.

"La victime aidait le soigneur à faire entrer les félins dans leur enclos lorsqu’ils se sont retournés et se sont jetés sur lui, l’une des quatre portes n’ayant pas été verrouillée", a en effet expliqué Santosh Kumar, le directeur de ce parc qui abrite près de 2.000 animaux (dont des lions, des tigres du Bengale ou encore des léopards).

Une fois les tigres blancs éloignés, le personnel du zoo n'a pu que constater que l'homme était mort. Il s'appelait Anji et avait 40 ans.

Encore sous le choc le lendemain du drame, la famille d'Anji est tout de même venue manifester en nombre devant les portes du parc animalier, réclamant 500.000 roupies, soit environ 6.550 euros, d'indemnité, accusant ainsi les responsables du parc de négligence.

Ce n'est pas la première fois qu'un drame se produit dans ce même parc zoologique. En 2015, des lions s'en étaient pris à un gardien, qui avait connu un bien meilleur sort qu'Anji. Il s'en était sorti avec des blessures. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En 2015, ce ne sont pas des tigres blancs mais des lions qui s'en sont pris à un gardien. Qui s'en est toutefois sorti. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-