Indignation face au calvaire d'une éléphante dans un cirque à Nice (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Indignation face au calvaire d'une éléphante dans un cirque à Nice (vidéo)

Publié le 27/05/2018 à 13:12 - Mise à jour à 13:13
© CHRIS JEK / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'association One Voice, qui lutte pour les cirques sans animaux, a publié cette semaine la vidéo d'une éléphante, âgée d'une cinquantaine d'années, dans un cirque installé à Nice. On y voit le pachyderme dans un petit enclos, dans un état de saleté et de stress évident. Les images ont suscité l'indignation générale.

L'association de défense des droits des animaux One Voice, qui milite pour des cirques sans animaux, a dénoncé vendredi 25 sur Twitter le calvaire vécu par une éléphante, tenue captive dans un cirque qui s'est installé à Nice depuis mi-mai.

Une vidéo a été postée sur les réseaux sociaux. On peut y apercevoir le pachyderme, âgé d'une cinquantaine d'années, dans un état de santé déplorable. L'animal, qui est aveugle, est enfermé dans un petit enclos, a les oreilles et la peau encrassées.

De plus, Lechmee (nom de l'éléphante) effectue des mouvements répétés d'avant en arrière: des signes manifestes de stress et stéréotypie (comportement répétitif annonciateur d'une grave dépression).

Sitôt postées, ces images ont provoqué l'indignation des internautes.

Lire aussi: les animaux de cirque restent autorisés à Paris, pour l'instant

Sur Twitter, One Voice a interpellé Christian Estrosi, en exposant la situation de Lechmee, et en réclamant que Nice choisisse à l'avenir les cirques sans animaux: "Ne pensez-vous pas qu'il est temps de rejoindre les villes françaises ayant choisi des cirques sans animaux", demande ainsi l'association.

Cet appel à l'aide n'est pas resté sans réponse de la sphère politique. Christian Estrosi a, selon Nice-Matin (information confirmée par un retweet du maire de Nice), saisi le préfet des Alpes-Maritimes pour vérifier si le cirque Medrano respecte la loi, et prendre les mesures nécessaires si tel n'était pas le cas.

Loïc Dombreval, député des Alpes-Maritimes, président du groupe d'étude "condition animale" de l'Assemblée nationale, a lui clairement pris position en faveur des cirques sans animaux: "Quel triste spectacle... Les animaux sauvages n’ont rien à faire en captivité".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le calvaire de Leechme, une éléphante en captivité dans un cirque installé à Nice depuis mi-mai, a suscité l'indignation sur les réseaux sociaux. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-