Indonésie: l'exécution de Serge Atlaoui repoussée

Indonésie: l'exécution de Serge Atlaoui repoussée

Publié le 25/04/2015 à 15:15 - Mise à jour le 26/04/2015 à 12:08
©Beawiharta/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Le Français Serge Atlaoui, condamné à mort pour trafic de drogue, ne figurerait pas sur la prochaine liste des exécutions. En conséquent, il ne devrait pas être fusillé en même temps que les neuf autres détenus, eux aussi condamnés à mort par la justice indonésienne.

C'est une lueur d'espoir. Alors que l'exécution de Serge Atlaoui était imminente, le parquet général de Jakarta a annoncé, ce samedi, qu'il ne figurait pas sur la prochaine liste des condamnés à exécuter. En conséquent, le Français de 51 ans ne devrait pas être fusillé en même temps que les neuf autres détenus, condamnés eux aussi à mort par la justice du pays. Si cette décision ne signifie pas que l'homme a été gracié, comme le demande la France, elle permet toutefois de lui octroyer un délai supplémentaire. "Il faut profiter de ce délai pour faire pression sur l'Union européenne pour qu'elle ne se contente pas des déclarations et des condamnations que tout le monde connaît déjà", a déclaré, l'avocat du détenu, Richard Sédillot, dans une interview accordée au Parisien.

Cette annonce intervient alors que François Hollande a menacé ce samedi matin l'Indonésie de représailles en cas d'exécution. "S'il est exécuté, il y aura des conséquences avec la France et l'Europe parce qu'on ne peut pas accepter ce type d'exécutions", a martelé le chef de l'Etat en marge d'une visite à Bakou, en Azerbaïdjan, tout en précisant que ces conséquences seraient essentiellement "diplomatiques".

Pour le chef de l'Etat, Serge Atlaoui n'est pas un trafiquant de drogue à proprement parler. "Nous comprenons que l'Indonésie veuille lutter contre le trafic de drogue mais, en l'occurrence, Serge Atlaoui a été un opérateur d'un laboratoire dont il n'imaginait pas qu'il puisse fabriquer cette marchandise et il n'avait pas de passé judiciaire", a-t-il ajouté.

Suite à ce sursis, Serge Atlaoui se veut "inquiet, mais combatif" selon le porte-parole du Quai d'Orsay Romain Nadal qui s'est entretenu avec lui. "Nous allons intensifier notre mobilisation dans un cadre bilatéral, européen et multilatéral. Nous ne renonçons pas à obtenir la non-exécution de Serge Atlaoui", malgré le rejet de son ultime recours contre la peine de mort.  

Condamné en 2011 en Indonésie pour trafic de drogue, Serge Atlaoui, qui a déjà passé 10 ans dans les geôles indonésiennes, a toujours clamé son innocence. Pour le soutenir, de nombreux rassemblements, à l'initiative de l'association "Ensemble contre la peine de mort", sont prévus ce week-end en France, à Paris et Metz.

 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Serge Atlaoui de figure pas sur la liste des prochains exécutés en Indonésie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-