Indre-et-Loire: un SDF de 19 ans et sa compagne mineure soupçonnés d'avoir poignardé une femme refusant de les héberger

Indre-et-Loire: un SDF de 19 ans et sa compagne mineure soupçonnés d'avoir poignardé une femme refusant de les héberger

Publié le 25/09/2017 à 20:29 - Mise à jour à 20:43
©Morebyless/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans la nuit de vendredi à samedi, une femme de 59 ans a été poignardée à son domicile de La Chapelle-aux-Naux en Indre-et-Loire. Deux suspects ont été arrêtés et commencent à passer aux aveux: il s'agit d'un homme de 19 ans et d'une jeune fille de 15 ans. Le duo, sans domicile fixe, souhaitait passer la nuit dans le logement.

Le flou règne encore sur ce qu'il s'est passé dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 dans la maison au cœur du bourg de la commune de La Chapelle-aux-Naux en Indre-et-Loire. Un SDF âgé de 19 ans et sa compagne âgée, elle, de 15 ans seulement ont été placés en garde à vue, soupçonnés de s'être introduit vers 1h du matin par effraction dans le logement et d'avoir poignardé une femme de 59 ans. La malheureuse victime a été retrouvée baignant dans son sang dans la nuit par son mari, rentrant d'une soirée. Ce lundi 25, son pronostic vital restait engagé.

Le procureur de la République a annoncé lundi 25 que les deux jeunes suspects ont admis être entrés dans la maison et avoir frappé la victime. Le motif reste cependant mal identifié.

Le duo cherchait un endroit où passer la nuit. Ils se sont rendus dans l'après-midi dans la maison pour demander aux deux occupants s'ils pouvaient être hébergés, ce que la future victime et son mari ont refusé. Visiblement, les deux jeunes gens ont choisi cette maison car le sans domicile fixe de 19 ans est le fils des anciens locataires du logement.

Malgré le refus, les deux jeunes gens sont revenus dans la nuit pendant que le mari n'était pas là. Montant dans la chambre du couple, ils ont alors poignardé la victime pour une raison indéterminée. Ils ont ensuite quitté les lieux et ont été arrêtés à Chambray-lès-Tours, dans un hôtel à une trentaine de kilomètres de là.

Les deux suspects dont la garde à vue s'achève mardi 26, seront présentés dans la matinée à un juge. Ils devraient, sauf surprise, être mis en examen pour tentative d'homicide et vol aggravé

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime a été poignardée pour une raison qui reste mal identifiée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-