Indre: sept migrants retrouvés en hypothermie dans un camion frigorifique sur une aire de l'autoroute A20

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Indre: sept migrants retrouvés en hypothermie dans un camion frigorifique sur une aire de l'autoroute A20

Publié le 28/07/2017 à 15:39 - Mise à jour à 15:52
©Pascal Rossignol/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Sept migrants ont été retrouvés, en état d'hypothermie et de déshydratation, dans un camion frigorifique sur une aire de l'autoroute A20, dans l'Indre, dans la nuit de jeudi à vendredi. Le conducteur pensait transporter des melons.

Il effectuait une pause sur l'aire d'autoroute des Champs d'amour, sur l'A20, au niveau de Meunet-sur-Vatan (Indre) dans la nuit de jeudi 27 à vendredi 28, lorque le routier à découvert la présence de sept migrants à l'arrière de son camion rapporte Franceinfo. D'origine irakienne, iranienne et afghane, ces migrants devaient se trouver dans le camion depuis 24 à 48 heures, selon les gendarmes du peloton motorisé de Châteauroux interrogés par France Bleu Berry. L'enquête devra encore déterminer la durée précise.

Le chauffeur, qui venait d'Espagne, pensait transporter seulement des melons dans son camion lorsqu'il a entendu du bruit. Il a découvert les migrants et a donné immédiatement l'alerte aux alentours de 00h30 alors qu'il faisait le plein d'essence. Il se rendait à Rungis, dans la région parisienne.

Retrouvés souffrant d'hypothermie et de déshydratation, les sept personnes ont été prises en charge au centre hospitalier de Châteauroux. Le personnel de la station essence a distribué des boissons chaudes et de quoi se nourrir aux passagers clandestins en attendant l'arrivée des secours.

Une procédure administrative devrait être ouverte pour la prise en charge de ces migrants rapporte la radio locale. Une procédure classique dans ce genre d'affaires.

Les enquêteurs ont entendu le chauffeur du camion en tant que témoin, il a ensuite été relâché.

Des faits similaires avaient eu lieu en janvier 2016. En effet, quatre migrants irakiens avaient été retrouvés dans un véhicule frigorifique qui circulait sur l'autoroute A1, dans l'Oise. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




un camionneur a retouvé sept migrants à l'arrière de son camion frigorifique dans la nuit de jeudi à vendredi sur l'autoroute A10.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-