Indre: soupçonné d'inceste, il se suicide avant son procès

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Indre: soupçonné d'inceste, il se suicide avant son procès

Publié le 07/12/2018 à 09:13 - Mise à jour à 09:15
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de 47 ans s'est donné la mort alors qu'il devait comparaitre jeudi et ce vendredi devant les assises de l'Indre. Il était soupçonné de viol incestueux sur une mineur de moins de 15 ans et redoutait le procès.

Face à la pression il a préféré en finir. Un homme de 47 ans s'est suicidé à son domicile de Sassierge-Saint-Germain dans l'Indre. Les forces de l'ordre ont découvert son corps sans vie jeudi 6 au matin.

Ce quadragénaire était placé sous contrôle judiciaire et devait ce jour là comparaître devant les assises de l'Indre à Châteauroux. Voyant qu'il n'était pas présent dans le box des accusés à 9h, le président de la cour Patrice Bresciani a fait appel à des gendarmes pour aller directement le chercher chez lui.

C'est là que les militaires ont fait la macabre découverte, au domicile de Sassierge-Saint-Germain, selon La Nouvelle République.

A voir aussi: Double meurtre de Gisors - le père incestueux et hémiplégique jugé ce lundi

Le suspect était soupçonné de viol incestueux sur une mineure âgée de moins de 15 ans. Il devait répondre de ses actes jeudi 6 et ce vendredi 7 lors de son procès.

Son avocate avait eu un entretien avec lui lundi 3. "Je l'ai longuement rencontré", expliquait ainsi maître Pascaline Courthès. "Mon client appréhendait énormément ce procès", s'est-elle souvenue.

"Il s'est donné la mort à l'aide d'un fusil. Il encourait  vingt ans de réclusion criminelle et n'a pu accepter cette idée", a expliqué l'avocate, "particulièrement peinée" par la mort de son client.

Le suspect étant mort, aucun jugement ne sera rendu dans cette affaire.

A lire aussi:

Corse: le grand-père violeur et incestueux définitivement condamné à 82 ans

Yonne- Inceste, viol et "examen gynécologique": procès de l'horreur familiale chez "les Thénardier"

Inceste et films pornographiques: le calvaire de deux sœurs

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un homme soupçonné d'inceste s'est suicidé juste avant son procès.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-