Inondations dans l'Aude: un sinistré colère face au Premier ministre (vidéo)

Inondations dans l'Aude: un sinistré colère face au Premier ministre (vidéo)

Publié le 16/10/2018 à 07:48 - Mise à jour à 07:50
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Edouard Philippe, le Premier ministre, s'est déplacé dans l'Aube lundi après les fortes inondations qui ont touché le département et tué 11 personnes. Avec d'autres élus dans la salle communale de Trèbes, il a dû faire face à un sinistré très en colère.

Un habitant de l'Aude a laissé éclater sa colère face au Premier ministre et d'autres élus lundi 15. Edouard Philippe s'est en effet déplacé dans le département après les fortes inondations qui ont sévit sur le territoire.

Il a ainsi rendu visite aux sinistrés de Trèbes accompagné du maire de la commune. Les personnes ne pouvant plus vivre chez eux ont été accueilli dans une salle communale.

"J'ai un mètre de flotte dans la baraque: vigilance orange?", a lancé un sinistré présent sur place au Premier ministre ainsi qu'à Eric Menassi, le maire de Trèbes.

A voir aussi: Inondations dans l'Aude - 11 morts, le système d'alerte critiqué

Aussitôt l'édile a essayé de calmer son administré, en vain. Face aux caméras l'homme très remonté a remis en cause la manière dont les habitants avaient été évacués.

"Attendez, moi j'ai perdu des animaux, il y a des gens qui sont morts donc ne me dites pas «monsieur»", s'est-il emporté. "Il y a des trucs! On savait qu'il y avait la tempête Leslie qui arrivait, on savait qu'il y avait de la flotte qui venait de la Méditerranée. Il y avait peut-être un moment où il fallait se dire «ouais, c'est peut-être dangereux». L'Aude c'est pas un cours d'eau tranquille".

Ces propos ont été soutenus par d'autres habitants présents aussi sur place. Une vieille femme a ainsi indiqué: "personne ne nous a rien dit".

 

 

"Personne ne peut surveiller l'Aude et envoyer des camions de pompiers dans les rues pour dire «Monsieur, sortez de chez vous, on vous évacue»? Personne ne pouvait faire ça?", a enfin demandé l'homme, qui attendait visiblement que la catastrophe soit traitée autrement.

"La tragédie que nous avons vécue était imprévisible et insurmontable. Nous étions sur place avec toutes mes équipes depuis minuit. Les fortes pluies sont arrivées aux alentours de 2 heures du matin et sont arrivées d'une manière extrêmement soudaine", s'est justifié le maire aux côtés d'Edouard Philippe qui lui a préféré garder le silence.

A lire aussi:

Inondations : l'Aude meurtrie panse ses plaies et évalue les dégâts

Les inondations meurtrières dans l'Aude repoussent l'annonce du remaniement

Vidéo: inondations dans l'Aude, les images choc

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un sinistré des inondations de l'Aude a laissé éclater sa colère face à Edouard Philippe, le Premier ministre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-