Londres: un bébé de trois mois convoqué par l'ambassade américaine car… soupçonné de terrorisme

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Londres: un bébé de trois mois convoqué par l'ambassade américaine car… soupçonné de terrorisme

Publié le 17/04/2017 à 18:44 - Mise à jour à 18:45
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Harvey, un bébé britannique de trois mois, a subi un interrogatoire à l'ambassade américaine à Londres à cause d'une erreur de son grand-père, comme l'a rapporté "The Guardian" dimanche.

Pour les premières vacances de sa toute jeune vie, le petit Harvey a vécu un sacré chambardement. Avec sa maman Faye et son grand-père Paul, il a dû se rendre de chez lui, Poynton dans le comté de Cheshire, jusqu'à Londres pour rejoindre l'ambassade américaine. Mais pourquoi? Que s'est-il passé pour que les autorités britanniques convoquent ce bébé de seulement trois mois? Une banale erreur dans le formulaire à remplir pour obtenir un visa.

Ce n'est évidemment pas Harvey qui a fait cette erreur mais son grand-père qui a coché la mauvaise case à la question: "Cherchez-vous à vous engager ou avez-vous été engagé dans des activités terroristes, d’espionnage, de sabotage, ou de génocide?". Paul a dit "oui".

Le visa d'Harvey a été refusé et il a dû faire le voyage jusqu'à l'ambassade américaine avec sa mère, 10 heures aller-retour, pour prouver son identité. En racontant l'histoire dans The Guardian, dimanche 16, son papy a confié en rigolant que le petit garçon avait été très sage pendant l'interrogatoire et qu'il n'avait même pas pleuré une seule fois.

"Je n'arrive pas à croire qu'ils n'aient pas remarqué qu'il y avait une erreur et qu'un bébé de trois mois ne pouvait faire de mal à personne" a expliqué Paul. De plus, "je ne pense pas que vous répondriez vraiment oui à cette question si vous étiez terroriste pour de bon". Les autorités "n'ont apparemment pas le sens de l'humour" a-t-il poursuivi.

Cette vaste plaisanterie a tout de même coûté la bagatelle de 3.600 euros à la famille d'Harvey, qui a dû prendre un vol décalé de plusieurs jours avec ses parents, en attendant son visa, pour rejoindre la ville où il a finalement réussi à passer ses vacances: Orlando, en Floride, de l'autre côté de l'Atlantique.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Harvey et ses parents ont vu leurs vacances retardées à cause de ce retard de visa.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-