Interdiction des vitres avant surteintées: les contrevenants s'exposent à une amende dès le 1er janvier

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Interdiction des vitres avant surteintées: les contrevenants s'exposent à une amende dès le 1er janvier

Publié le 16/12/2016 à 14:53 - Mise à jour à 15:00
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

A partir du 1er janvier, les conducteurs de véhicule dont les vitres avant sont surteintées seront sanctionnés d'une amende 135 euros et se verront retirer trois points de permis. Toutefois, des dérogations médicales seront accordées aux malades atteints des pathologies de la peau, a rappelé la Sécurité routière.

Les conducteurs de véhicule dont les vitres avant (pare-brise et vitres latérales) sont surteintées seront sanctionnés d'une amende de 135 euros et se verront retirer trois points de permis à partir du 1er janvier, a annoncé ce vendredi 16 la Sécurité routière. Le "taux minimal de transparence est de 70%" sur les vitres, a rappelé le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) dans son communiqué, précisant qu'au-delà de ce seuil, le teintage des vitres est dangereux.

"De l'extérieur, il devient difficile, voire impossible, de maintenir le contact visuel avec le conducteur et ainsi d'anticiper sa conduite", a expliqué la Sécurité routière, qui souligne par ailleurs qu'en cas de surteintage, il devient difficile d'observer des infractions type "usage du téléphone au volant ou le défaut de port de la ceinture".

"Enfin, en cette période où la menace terroriste est particulièrement élevée", il est essentiel que les forces de l'ordre puissent observer à l'intérieur d'un véhicule et "réagir à tout comportement dangereux d'un conducteur ou passager".

Les conducteurs avaient 6 mois pour mettre au norme leur véhicule, depuis la publication du décret datant du 13 avril. Au 1er janvier, en cas de non-respect, "les contrevenants s'exposent à une sanction identique à celle prévue pour le défaut de ceinture de sécurité ou l'usage du téléphone dans des conditions non permises par la réglementation, c'est-à-dire à une amende de 135 euros (contravention de 4e classe) assortie d'un retrait de 3 points sur le permis de conduire".

Toutefois, des dérogations médicales seront accordées aux malades atteints des pathologies de la peau, a rappelé la Sécurité routière, indiquant que l'exemption est accordée au véhicule et non à la personne, si bien que le conjoint ou la conjointe d'une personne malade pourra également conduire le véhicule sans s'exposer à des sanctions. Enfin, les véhicules blindés bénéficieront également d'une dérogation. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le "taux minimal de transparence est de 70%" sur les vitres, a rappelé le Conseil national de la sécurité routière (CNSR).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-