Irak: trois djihadistes tués par une offensive... de sangliers, Daech contre-attaque

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Irak: trois djihadistes tués par une offensive... de sangliers, Daech contre-attaque

Publié le 25/04/2017 à 12:57 - Mise à jour à 13:09
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Trois combattants du groupe Etat islamique ont été tués par des sangliers qui les avaient attaqués dimanche. Alors qu'ils étaient dans une ferme à Rashad, dans le nord de l'Irak, ces djihadistes ont été pris pour cible par les bêtes déchaînées.

C'est une attaque plutôt hors du commun à laquelle Daech a dû faire face dimanche 23. Dans le nord de l'Irak, dans une zone contrôlée par les djihadistes, trois combattants ont été tués par des sangliers. Ce sont les médias locaux qui ont rapporté cette information peu commune.

Dans une ferme située à Rashad, à une cinquantaine de kilomètres de Kirkouk, un groupe de djihadistes a donc péri suite à une attaque de sangliers déchainés. Le site Alsumaria News a affirmé qu'ensuite, les autres soldats présents avaient "pris leur revanche sur les porcs qui ont attaqué la ferme", sans préciser par quels moyens.

Le phénomène étonnant est expliqué par la baisse du nombre d'habitants dans la région depuis que les djihadistes en ont pris le contrôle: les déplacement de populations ont permis aux sangliers de se propager à très grande vitesse. Cette prolifération est aussi un problème pour les agriculteurs locaux puisque les bêtes détruisent leurs cultures.

Les internautes se sont amusés de cette attaque "insolite" des ces combattants qui mériteraient la légion d'honneur selon certains et qui pour d'autres, devraient "intégrer la force Sentinelle", en référence aux forces militaires françaises qui sont chargées de sécuriser des "points sensibles" sur le territoire et pouvoir prévenir des attentats.

D'autres twittos encore ont parlé de "commando Lassalle" en référence au candidat à l'élection présidentielle qui se vantait d'avoir déjà eu affaire à de nombreux animaux sauvages.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dans cette région d'Irak, la population de sangliers est de plus en plus importante.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-