Irak: un drone piégé explose tuant deux peshmergas et blessant deux parachutistes français

Irak: un drone piégé explose tuant deux peshmergas et blessant deux parachutistes français

Publié le 11/10/2016 à 17:05 - Mise à jour à 17:16
©Asmaa Waguih/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux militaires français ont été grièvement blessés par un drone qui avait été piégé par des djihadistes de l'organisation Etat islamique (EI), à proximité d'Erbil au Kurdistan irakien. Des combattants kurdes ont perdu la vie dans cette explosion.

Le mode d'action est pour l'heure inédit. Le journal Le Monde rapporte ce mardi 11 que deux militaires français, membres des commandos parachutiste de l'air, ont été gravement blessés par un drone qui avait été piégé par des militants de l'organisation Etat islamique (EI), à proximité d'Erbil au Kurdistan irakien. L’un des deux serait entre la vie et la mort. Deux peshmergas, membres de forces de défense kurde autonome, ont également été tués dans cette attaque alors que plusieurs autres militaires français ont été plus légèrement blessés.

"Les deux commandos ont été touchés par un drone volant piégé, envoyé par un groupe lié à l’EI, dans des circonstances qui restent à préciser. Les militaires auraient intercepté le drone, avant que celui-ci explose à terre. Ce mode d’action contre des forces françaises est en tout état de cause inédit", rapporte le quotidien.

Des membres des forces spéciales françaises, engagés au sein de la Task Force Hydra, sont présents dans la capitale du Kurdistan irakien depuis deux ans. Ils seraient près de 200 hommes depuis décembre 2015. Le ministère de la Défense n'a pas souhaité communiquer à ce sujet pour l'heure.

Les deux commandos français ont été pris en charge par les secours et ont été rapidement exfiltrés vers l'hôpital militaire de Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine), en compagnie d'une dizaine d'autres soldats français.

Cette attaque intervient alors que les forces irakiennes s'apprêtent à donner l'assaut contre la ville de Mossoul, principal bastion de Daech en Irak, avec le soutien de la coalition internationale. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux militaires français ont été grièvement blessés par un drone qui avait été piégé par des membres de l'Etat islamique (EI).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-