Isère: 75 armes dérobées dans un stand de tir

Isère: 75 armes dérobées dans un stand de tir

Publié le 30/06/2017 à 13:00 - Mise à jour à 13:06
©Martin Le Roy/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une attaque est survenue dans la soirée de jeudi au stand de tir du Rondeau, à Saint-Chef dans le nord de l'Isère. Des malfaiteurs lourdement armés se sont introduits dans les lieux et ont volé 75 armes de poing et d'épaule. Ils ont fait une victime: le responsable du stand dont on ne connait pas l'état.

Jeudi 29 au soir le stand de tir du Rondeau de Saint-Chef, dans le nord de l'Isère, a été attaqué par des malfaiteurs lourdement armés. Munis de kalachnikov, ils ont fait une victime selon le Dauphiné Libéré: un des responsables du stand aurait été abandonné au sol par ses agresseurs, on ne sait rien de son état de santé. La semaine dernière, un instructeur du même stand a été cambriolé à son domicile: plusieurs fusils, et l'armoire forte dans laquelle ils étaient, ont été volés.

Le gang de malfrats "particulièrement bien informé" et visiblement bien organisé a réussi à dérober pas moins de 75 armes. Pour commettre le vol, ils ont attendu que la structure ferme pour l'attaquer vêtu de cagoules et de gants. Aucune munition n'aurait été volée.

Un enquête a été ouverte et les gendarmes de Bourgoin-Jallieu et la Section de recherches de Grenoble en ont été chargés pour retrouver les bandits et leur butin au plus vite. La piste du grand banditisme est largement privilégiée par les enquêteurs. Le stand de tir accueillait depuis mercredi une exposition-vente d'armes avec la présentation, et donc la possibilité de tester, plusieurs d'entre elles.

Le Dauphiné Libéré précise aussi que le stand de tir du Rondeau a déjà été la cible de malfaiteurs. En novembre 2014, l'établissement avait été cambriolé et une quinzaine d'armes avaient disparu. En 2012, deux vols avaient eu lieu au sein du stand pendant lesquels des fusils, des pistolets et des munitions avait été dérobés.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes de Bourgoin-Jallieu enquêtent sur ce vol.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-