Isère: ils s'extirpent de leur voiture avant que le train ne la broie (photo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Isère: ils s'extirpent de leur voiture avant que le train ne la broie (photo)

Publié le 07/05/2018 à 12:46 - Mise à jour à 12:49
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une voiture est tombée sur une voie ferrée ce lundi matin au niveau d'Echirolles près de Grenoble en Isère. Les occupants ont eu le temps de s'en extirper avant qu'un TER ne percute le véhicule et ne le broie.

Un drame a été évité de peu ce lundi 7 au matin sur la voie ferrée au niveau d'Echirolles près de Grenoble en Isère. Pour une raison encore inconnue, un automobiliste a perdu le contrôle de sa voiture qui s'est retrouvée sur les rails qui longeaient l'autoroute sur laquelle il circulait.

Selon Le Dauphiné Libéré, une jeune femme et un jeune homme d'une vingtaine d'années se trouvaient à bord du véhicule au moment de l'accident. Ils ont réussi à s'extirper avant qu'un train ne vienne littéralement broyer la voiture. Voiture qui a été traînée sur près de 300 mètres avant de pouvoir arrêter sa course.

Lire aussi: Ternay - accident mortel sur l'A7, l'autoroute fermée pour plusieurs heures

Le train en question était un TER qui reliait Chambéry à Grenoble. Cette ligne a d'ailleurs été bloquée toute la matinée et l'était encore à la mi-journée. La SNCF n'était pas en mesure de dire à quelle heure le trafic reprendrait car il fallait d'abord que l'opération de déblayage se termine (la voiture, ou ce qu'il en reste, étant coincée sous le train).

Cinq autres trains ont accusé un retard à cause de cet accident. Mais en ce jour de pont du 8 mai, l'impact sur le trafic de la région a été limité.

Le TER transportait 145 personnes qui ont dû être acheminées vers la gare d'Echirolles avant de prendre les transports en commun pour rejoindre la gare de Grenoble.

Une passagère du train a été légèrement blessée et prise en charge par les secours pour une commotion.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux jeunes ont frôlé la mort ce lundi quand leur voiture s'est retrouvée sur les rails et qu'un TER l'a broyée une fois qu'ils en étaient sortis. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-