Isère: l'homme suspecté d'avoir égorgé sa compagne déjà condamné pour meurtre

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Isère: l'homme suspecté d'avoir égorgé sa compagne déjà condamné pour meurtre

Publié le 11/04/2019 à 07:24 - Mise à jour à 07:26
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un sexagénaire soupçonné d'avoir tué sa compagne à Vienne avait déjà été condamné pour meurtre dans le passé. En 2001, il avait tué son épouse à Saint-Etienne.

 

L'information fait froid dans le dos. L'homme de 65 ans, suspecté d'avoir égorgé sa compagne octogénaire et d'avoir tenté d'étrangler une voisine à Vienne en Isère dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, avait déjà un lourd passé judiciaire. En effet, selon Le Dauphiné libéré, il avait été condamné pour meurtre à 2003 à Saint-Etienne dans la Loire.

"Le 6 septembre 2001, il avait étranglé sa compagne de l’époque, le soir de son anniversaire, après une journée de beuverie, dans leur appartement de la rue des Armuriers à Saint-Etienne. Cet ancien facteur avait ce soir-là 3,30 grammes d’alcool dans le sang. Deux ans plus tard, il avait écopé de douze années de réclusion criminelle", précise le quotidien.

Lundi 8, avant son interpellation, l'individu avait tenté d'étrangler sa voisine de pallier, une dame âgée de 72 ans, à qui il avait infligé plusieurs coups de couteau à la main. La victime avait été prise en charge par les secours. Hospitalisée, ses jours ne sont plus en danger. Egalement prévenus, les policiers étaient venus interpeller l'agresseur qui résidait dans l'appartement du dessus.

Lire aussi - Isère: il égorge sa femme et tente de tuer sa voisine

En entrant dans le logement, les forces de l'ordre avaient fait un macabre découverte. Au sol, gisait la compagne de l'individu interpellé baignant dans une mare de sang. La femme de 86 ans avait été égorgée. 

L'autopsie pratiquée sur le corps de la victime a permis de déterminer qu'elle avait succombé à plusieurs coups de couteau dont certains ont été porté à la gorge et à l'abdomen. Le décès aurait eu lieu dans la nuit du jeudi 4 au vendredi 5. "Depuis cette terrible nuit, le sexagénaire serait resté dans l’appartement, sortant parfois, et dormant à côté de sa compagne", précise le journal.

En garde à vue, l'individu a expliqué avoir agi ainsi car il était ivre et été exaspéré par les reproches de sa compagne.

Voir:

 Indre-et-Loire: il égorge son ex-copine et se suicide

Un homme, recherché pour violences conjugales, retrouvé égorgé au Cannet

Angers: un détenu tente d'égorger un surveillant avec une lame de rasoir

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un sexagénaire soupçonné d'avoir tué sa compagne à Vienne avait déjà été condamné pour meurtre dans le passé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-