Isère: un retraité achetait des vidéos pédopornographiques sur Internet

Isère: un retraité achetait des vidéos pédopornographiques sur Internet

Publié le 26/05/2018 à 15:06 - Mise à jour à 15:07
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un retraité de 73 ans, originaire d'Isère, a été condamné vendredi pour détention d'images pédopornographiques. Il achetait des vidéos sur Internet. Son adresse IP était sur une liste du FBI. L'homme a expliqué ses penchants sexuels par sa prise de médicaments pour la maladie de Parkinson dont il souffre depuis longtemps.

Un retraité de 73 ans a été condamné vendredi 25 par le tribunal correctionnel de Grenoble à deux ans de prison ferme pour détention d'images pédopornographiques. Il avait déjà été condamné à Valence pour une agression sexuelle commise sur une jeune fille mineure de moins de 15 ans dans les années 90.

Lors d'une perquisition, les enquêteurs ont retrouvé chez lui plus de 1.400 vidéos de viols, d'agressions et de violences sexuelles commis sur des enfants philippins. Ces images, il les avait lui-même commandées sur Internet via un portail criminel sur le dark web.

L'instruction a été ouverte outre-Atlantique en 2016 par le FBI, qui a donc alerté les forces de l'ordre françaises quand l'adresse IP de cet homme, localisé à La Tronche en Isère, a été repérée. Les autorités américaines ont été coopératives et ont transmis la totalité des éléments dont elles disposaient sur les crimes de cet Isérois.

Voir aussi: Côte-d'Or - des fichiers pédopornographiques retrouvés dans l'ordinateur d'un conseiller municipal

Lors de ses "commandes", il aurait ainsi réclamé à son interlocuteur basé aux Philippines des vidéos avec de "jeunes modèles". Au fil du temps, il aurait développé de nouveaux penchants sexuels et aurait ainsi demandé des scènes de violences sexuelles plus sadiques: "Je veux qu'elles pleurent, reçoivent des fessées qu'elles aient mal", aurait-il ainsi écrit dans un échange de mails, selon le FBI.

Entre 2014 et 2015, il aurait procédé à 16 transferts d'argent, pour des sommes n'excédant pas les 40 euros.

Après son arrestation, il avait d'abord été mis en examen pour "complicité de viols sur mineurs avec actes de torture et de barbarie, association de malfaiteurs et détention d'images pédopornographiques". Mais les auteurs des viols n'ayant pas pu être identifiés aux Philippines, un non-lieu avait été prononcé et il avait été renvoyé devant le tribunal correctionnel pour détention d'images pédopornographiques.

Pendant le procès, il a tenté de se défendre en disant que la dopamine qu'il prend pour traiter la maladie de Parkinson dont il est atteinte a développé chez lui une addiction au sexe.

Le verdict est donc tombé vendredi. Il a écopé de deux ans de prison ferme. Une peine assortie d'un suivi socio-judiciaire de dix ans et d'une injonction de soins.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un retraité de 73 ans a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Grenoble à deux ans de prison ferme pour détention d'images pédopornographiques.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-