Isère: une nonagénaire étranglée chez elle par son cambrioleur

Isère: une nonagénaire étranglée chez elle par son cambrioleur

Publié le 31/07/2019 à 16:18 - Mise à jour à 16:37
© Bertrand GUAY / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le corps d'une femme de 93 ans a été retrouvée le 25 juillet dernier à son domicile. Mardi 30, le parquet a fait savoir qu'un homme suspecté de l'avoir étranglée parce qu'il avait été découvert en plein cambriolage avait été interpellé.

Un homme de 57 ans a été interpellé lundi pour le meurtre d'une nonagénaire survenu quelques jours plus tôt à La Tronche dans l'Isère. Le suspect aurait avoué avoir tué la femme de 93 ans qui l'aurait surpris en plein cambriolage.

Le 25 juillet dernier les services de police avaient été alertés par un proche de la victime qui, alors qu'il lui rendait visite, avait trouvé sur la porte un mot prétendument écrit par la propriétaire et disant qu'elle était partie en vacances pour trois semaines. Un départ imprévu et peu crédible qui a éveillé la curiosité.

Voir: Une septuagénaire abattue par son locataire retraité dans le Var

Les policiers ont donc pénétré dans les lieux et ont découvert le corps sans vie de la nonagénaire, en partie dissimulé sous des vêtements. La thèse du meurtre a été rapidement confortée par l'autopsie qui a révélé que la femme avait été étranglée, rapporte Le Dauphiné libéré citant le procureur de Grenoble.

Dans les jours qui ont suivi, les enquêteurs ont notamment guetté les mouvements sur le compte bancaire de la victime et constaté que son chéquier avait été utilisé. Cela leur a permis de remonter jusqu'à un suspect interpellé lundi.

Placé en garde à vue l'homme serait déjà connu des services de police et aurait reconnu le meurtre. L'enquête s'oriente donc vers un cambriolage au cours duquel le malfaiteur aurait été surpris par la propriétaire des lieux et l'aurait tuée, puis aurait grossièrement dissimulé le corps et écrit le message afin de retarder la découverte du crime.

Mardi, l'homme devait encore être présenté à un juge d'instruction en vue d'une probable mise en examen pour vol, falsification et usage de chèques et meurtre sur personne vulnérable. Il risque la réclusion criminelle à perpétuité.

Lire aussi:

Il fauche volontairement deux piétons et tue l'un d'eux

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme aurait reconnu avoir étranglé la nonagénaire.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-