Islamophobie: deux femmes privées de brocante à cause de leur voile (vidéo)

Islamophobie: deux femmes privées de brocante à cause de leur voile (vidéo)

Publié le 29/04/2019 à 12:13 - Mise à jour à 12:18
©Frederick Florin/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Deux femmes voilées se sont vu refuser un emplacement à la brocante de Croix (Nord) car elles étaient voilées. La personne en charge des inscriptions leur a clairement signifié que le voile lui posait problème. La scène a été filmée et a provoqué une vague d'indignation sur les réseaux sociaux.

Alors qu'elles souhaitaient participer à une brocante pour récolter des fonds pour l'association R'éveil, qui vient en aide aux traumatisés crâniens et à leur famille, deux femmes de confession musulmane se sont vu refuser un emplacement à cause de leur voile.

Selon les faits rapportés par la Voix du Nord, les deux femmes sont allées à la mairie de Croix (Nord) pour s'inscrire à la brocante et ont "discuté" avec une certaine Myriam Cattoire, qui n'est autre que la présidente de l'association en question.

Cette femme a tenu des propos jugés islamophobes et a clairement signifié à ses deux interlocutrices que c'était bien leur religion qui posait problème.

"Je ne vais pas vous prendre, mesdames, faut pas faire la queue, vous perdez votre temps", a-t-elle d'abord dit aux deux jeunes femmes, comme on peut l'entendre sur la vidéo qu'elles ont postée sur les réseaux sociaux.

Lire aussi: Étretat - un père de famille accuse un restaurant de racisme et d'islamophobie

Quand ces dernières ont demandé si c'était bien à cause de leur voile qu'elles ne pouvaient pas participer à la brocante, Myriam Cattoire a répondu: "Je préfère pas, ça me cause du tort".

Elle a ensuite continué à leur parler de manière assez sèche et a fini par perdre son calme apparent quand les deux victimes ont dit qu'elles comptaient porter plainte: "Vous pouvez madame le commissariat est ici dans la rue Jean Jaurès", a-t-elle même indiqué. "Je fais le règlement que je veux", a-t-elle aussi ajouté.

Sitôt la vidéo mise en ligne, une vague de commentaires de soutien pour les deux femmes musulmanes et de critiques voire d'insultes pour cette personne a déferlé sur les réseaux sociaux.

Myriam Cattoire est revenue sur ses propos dans la Voix du Nord. Elle dit "assumer" et ne rien "regretter" même si elle est consciente que c'est illégal.

Elle a même justifié sa réticence à accepter des femmes voilées dans sa brocante: "On a déjà eu des femmes voilées les années précédentes, et à chaque fois les gens s’en sont plaint, ça a créé une animosité, ils voulaient changer de stand, ne pas être à côté d’elles".

Voir aussi:

Aisne: un voisin raciste condamné pour menaces et insultes islamophobes

Isère: une médecin généraliste condamnée pour des propos islamophobes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux jeunes femmes se sont vu refuser un emplacement à la brocante de Croix à cause de leur voile.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-