Italie: un hôtel refuse la réservation d'un couple homosexuel car il n'accepte "ni les gays ni les animaux"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Italie: un hôtel refuse la réservation d'un couple homosexuel car il n'accepte "ni les gays ni les animaux"

Publié le 24/07/2017 à 16:25 - Mise à jour à 16:45
© Sandy Huffaker / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune couple homosexuel s'est vu refuser sa réservation dans un hôtel de Santa Maria,en Calabre, dans le Sud de l'Italie sous prétexte que l'établissement n'accepte "ni les gays ni les animaux". L'affaire, révélée dimanche, a fait scandale.

Un hôtelier travaillant dans un établissement de Santa Maria, en Calabre, dans le Sud de l'Italie, a fait scandale après avoir refusé de réserver une de ses chambres à un couple homosexuel a rapporté dimanche 23 La Repubblica. Alors que les deux jeunes hommes espéraient passer quelques jours tranquilles dans le Sud de l'Italie, un message envoyé par un employé du gîte où ils avaient réservé leur séjour à tout bouleversé, "merci à vous d'avoir réservé. (C'est la première année que nous louons) et le gîte est tout récent, il a été terminé en mai. C'est important et je m'excuse si je peux sembler être un homme des cavernes. Nous n'acceptons ni les gays ni les animaux. Veuillez à nouveau m'excuser", a-t-il envoyé au couple.

Les deux hommes n'ont pas répondu au message de l'hôtelier et ont immédiatement annulé leur réservation avant de prévenir l'association Arcigay, qui lutte pour le droit des personnes LGBTI. "J'ai dans mon esprit une image historique d'un panneau affiché par les nazis sur les façades des magasins stipulant +interdit aux chiens et aux juifs+. Depuis, 70 ans se sont écoulés, mais certains n'ont tiré aucune leçon. (...) L'argent que nous aurions donné pour la location avec mon compagnon aurait-il été différent de celui donné par un couple hétéro?", s'est indigné l'un des deux jeunes hommes.

Cette histoire a déclenché une vague de solidarité, à tel point que de nombreux hôtels de Calabre ont spontanément proposé d'accueillir le couple discriminé, raconte La Repubblica.

Toujours selon le journal Italien, le maire de Ricadi, la ville où se trouve le gîte, a ouvert ses portes aux deux jeunes Napolitains.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un gîte de Santa Maria, dans le sud de l'Italie, a refusé la réservation d'un couple car il n'accepte pas "ni les gays, ni les animaux". (illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-