Ivre et armé d'une truelle, il agresse un automobiliste à un péage

Ivre et armé d'une truelle, il agresse un automobiliste à un péage

Publié le 04/04/2019 à 16:41 - Mise à jour à 16:47
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme a été placé en garde à vue mardi 2 au soir après avoir attaqué au péage de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), armé d'une truelle, un automobiliste impatient le klaxonnant.

L'individu est poursuivi pour "violences sous la menace d’une arme et conduite sous l’emprise de l’alcool en récidive". Un homme, particulièrement alcoolisé, a agressé un automobiliste avec une truelle mardi au péage de Saint-Quentin-Fallavier dans l'Isère. Il a finalement été interpellé par les gendarmes.

Selon Le Dauphiné libéré, qui révèle l'information, les faits ont eu lieu peu avant minuit. Ivre, un automobiliste se présente à la barrière du péage et constate qu'il n'a aucun moyen de paiement sur lui pour régler son passage sur l'autoroute. "Aussi, il appelle Area depuis la borne. Derrière lui, un conducteur s’impatiente: il klaxonne et fait des appels de phare", précise le quotidien.

Lire aussi - Ivre, un cheminot lance une alerte à la bombe pour ne pas rater son train

Une attitude qui agace profondément le premier automobiliste qui échange alors une série d'insultes avec l'autre conducteur. La situation s'envenime au point que l'individu ivre sort de sa voiture et menace son opposant avec une truelle. "Il frappe d’un coup de truelle le rétroviseur de la voiture adverse et assène un coup de poing au conducteur", poursuit Le Dauphiné libéré.

Les bruits de l'altercation ont fini par attirer l'attention des gendarmes qui ont rapidement maîtrisé et interpellé l'individu violent.

Il a été dépisté positif à l’alcool avec un taux équivalent à 1,78 gramme. Placé en cellule de dégrisement puis en garde à vue, il a été entendu par les enquêteurs. Laissé libre, il sera jugé pour "violences sous la menace d’une arme et conduite sous l’emprise de l’alcool en récidive".

Voir:

Il viole sa victime ivre, filme la scène et la montre à ses amis sur Snapchat

Ivre, il écrase en voiture son ami qui voulait l'empêcher de conduire

Ivre, il frappe sa femme avec un tableau devant ses enfants

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme a été placé en garde à vue mardi soir après avoir attaqué quelqu'un au péage de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), armé d'une truelle.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-