Ivre et flashé à 195 km/h, il avait peur d'enfreindre son contrôle judiciaire

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Ivre et flashé à 195 km/h, il avait peur d'enfreindre son contrôle judiciaire

Publié le 09/01/2019 à 08:52
© Susann Prautsch / dpa/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme de 34 ans, arrêté ivre au volant et en excès de vitesse à 195 km/h, a été condamné à payer une amende mardi par le tribunal de police de Nantes. Il a expliqué lors de l'audience qu'il roulait vite car il avait peur de dépasser les heures imposées par son contrôle judiciaire.

Un homme de 34 ans a été condamné mardi 8 par le tribunal de police de Nantes (Loire-Atlantique) à une amende de 930 euros après avoir été contrôlé à 195 km/h au lieu de 100 sur une double voie au niveau de Bain-en-Bretagne l'année dernière.

Le trentenaire était qui plus est ivre (le test d'alcoolémie a révélé un taux de 0,6g d'alcool par litre de sang, au lieu de 0,2 selon la limite légale) et il portait un bracelet électronique.

Lors de l'audience, il a d'ailleurs expliqué son excès de vitesse en disant qu'il ne voulait pas enfreindre les règles imposées par son contrôle judiciaire.

Les personnes portant un bracelet électronique sont effectivement tenues d'être chez elles à une heure précise, sinon quoi le dispositif sonne, l'individu est signalé en fuite, et les forces de l'ordre peuvent venir l'arrêter.

Lire aussi: assignée à résidence, elle enlève son bracelet électronique et le met à son chat

"J'ai pris une mauvaise décision", a-t-il déclaré à la barre selon Le Parisien.

L'homme, habitant à Nantes, conduisait le jour des faits un véhicule au nom de sa compagne et avait un permis probatoire. Il n'avait pas non plus d'assurance valable à présenter à la police.

Par le passé, lorsqu'il vivait à Fort-de-France, le trentenaire avait été condamné pour six délits routiers.

Et aussi:

Le bracelet électronique, comment ça marche?

Ivre, il braque une serveuse de Burger King pour avoir plus de poulet

Ivre, il repeint des couloirs de bus à Clichy

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme arrêté ivre, en excès de vitesse (195 km/h) et sous contrôle judiciaire, a été condamné mardi à Nantes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-