Ivre, il conduit un tracteur-tondeuse en pleine nuit et se fait arrêter par les gendarmes

Ivre, il conduit un tracteur-tondeuse en pleine nuit et se fait arrêter par les gendarmes

Publié le 02/06/2019 à 12:42 - Mise à jour à 12:43
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Dans la nuit du samedi 1er au dimlanche 2, un homme a été arrêté ivre au volant d'un tracteur-tondeuse. L'individu faisait en outre des zigzags sur la chaussée sans aucun éclairage.

Le véhicule était peu banal et son conducteur ne disposait pas de toutes ses facultés: des gendarmes de Rosporden (Finistère) ont contrôlé un homme qui roulait ivre au volant… d’un tracteur-tondeuse.

Les faits se sont déroulés peu avant 23h30 sur une route départementale comme le rapporte la presse locale (voir ici). Les militaires ne sont guère posés de question au moment d’intercepter le véhicule qui n’avait rien à faire sur une départementale, qui roulait sans aucun feu et qui faisait des zigzags sur la chaussée.

Le conducteur de l’engin qui, s’il roulait sans doute à faible allure n’en est pas moins dangereux, est âgé de 37 ans. Il était ivre au moment du contrôle même si le niveau exact de son alcoolémie n’a pas été communiqué.

Lire aussi: Ivre, il profane un cimetière et se retrouve coincé sous une pierre tombale

Autre détail étrange montrant l’inconscience de l’homme: ce dernier roulait en portant des lunettes de soleil. A une telle heure de la soirée, il faisait bien entendu nuit et sa visibilité était par conséquent très faible.

Le trentenaire a été immédiatement emmené à la gendarmerie. Il en est ressorti avec une procédure lancée à son encontre pour "conduite sous l’emprise d’un état alcoolique". Il risque théoriquement deux ans de prison, 4.500 euros d’amende et une suspension de son permis de conduire –de vraies voitures cette-fois- s’il en était titulaire.

Voir aussi:

Yvelines: ivre sur l'autoroute, elle avait laissé son bébé seul chez elle

Chasse sans permis et ivresse au volant: 3 mois ferme pour les braconniers

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a été emmené à la gendarmerie.

Newsletter





Commentaires

-