Ivre, il crève 102 pneus près d'Angoulême

Ivre, il crève 102 pneus près d'Angoulême

Publié le 10/10/2018 à 09:10 - Mise à jour à 09:25
©Bebert Bruno/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un jeune habitant de Dordogne a été interpellé dimanche suite à des dégradations sur une quarantaine de véhicules. Il avait crevé plus d'une centaine de pneus.

Sa nuit d'ivresse risque de lui coûter cher. Un homme a été arrêté dimanche 7 à Angoulême (Charente), après avoir crevé 102 pneus de voitures dans les rues de la ville ainsi qu'à Soyaux, une commune limitrophe dans ce même département. L'individu était particulièrement alcoolisé au moment des faits. Au total, ce sont 42 voitures qui ont ainsi été dégradées.

"L'homme aurait commencé sa série peu après 5 heures du matin. Il a surtout sévi avenue du Général de Gaulle à Soyaux, et rue de Périgueux à Angoulême, où il a été surpris en flagrant délit, son Opinel à la main, accroupi derrière une voiture", rapporte France Bleu Périgord.

Lire aussi - Ivre, il tire sur des policiers avec un pistolet à billes, 6 mois fermes

Ce sont des riverains qui ont appelé les forces de l'ordre après avoir constaté le curieux manège de l'individu. Ce dernier s'est laissé interpeller sans résistance. Après un contrôle d'alcoolémie, il est apparu qu'il présentait un taux d'alcool de près d'un gramme par litre de sang. Il a été placé en garde à vue dans la foulée.

L'homme, originaire de Dordogne, n'a pas été capable d'expliquer son geste lors de son audition, une fois qu'il avait décuvé. Placé sous contrôle judicaire, il devra prochainement être jugé devant un tribunal correctionnel. Une expertise psychiatrique a également été demandée.

Voir:

Ivre, il menace la directrice et les élèves d'une école avec une arbalète

Ivre, le pilote tente quand-même de prendre le contrôle de l'avion

Ivre, il se faufile dans un appartement et se fait griller des lardons

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ivre, l'individu avait crevé plus d'une centaine de pneus.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-