Ivres, ils brûlent vif leur petit-fils de 11 mois dans un poêle

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Ivres, ils brûlent vif leur petit-fils de 11 mois dans un poêle

Publié le 31/01/2019 à 19:37 - Mise à jour à 21:05
©Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

En Sibérie, un couple a été arrêté pour un geste fou commis sur fond d'alcool: les deux quadragénaires ont jeté leur petit-fils, que la mère avait laissé chez eux, dans un poêle allumé. Le bébé a été brûlé vif.

C'est un acte atroce sur fond d'alcoolisation intensive qui s'est déroulée dans un village de Khakassie, une république autonome au cœur de la Sibérie. La presse britannique rapporte ce jeudi (voir ici) le crime commis par un couple qui a jeté le petit-fils, dont il avait la garde, dans un poêle sans raison apparente que l'état d'ébriété.

C'est chez son père et sa mère, âgés respectivement de 47 et 42 ans que Viktoria Sagalakov, une femme âgée de 20 ans, a confié son petit Maxim, 11 mois. Lorsqu'elle est revenue récupérer son fils, la malheureuse n'a pu que découvrir l'atroce vérité: son enfant était en train de se consumer dans le poêle familial, au milieu de la maison.

La police va rapidement mettre en lumière les causes de la mort de l'enfant: le petit a été brûlé vif. Il n'a visiblement pas subi de violence avant d'être jeté dans le foyer ardent.

Lire aussi: Elle saoule son bébé malade à la vodka pour faire la fête, l'enfant meurt

Selon un témoignage recueilli dans le voisinage, au moment du drame le grand-père rentrait tout juste à la maison. Il était sorti boire de la vodka. La grand-mère avait également bu selon le rapport de la police locale.

Le  voisinage a également fait part de sa stupéfaction: les grands-parents gardaient fréquemment le fils de Viktoria sans le moindre problème ni suspicion de violence. A ce jour, le mobile du crime reste inexplicable autrement que par une crise d'agressivité causée par l'alcool. L'enquête est toujours en cours. S'ils sont reconnus coupables, les grands-parents risquent la prison à perpétuité.

Voir aussi:

Elle coupe les doigts en trop de son bébé, il meurt

Suicide: elle se pend et accouche en même temps, le bébé survit

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le bébé a été jeté vivant dans les flammes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-