Ivres, trois légionnaires viennent en aide à une jeune fille et tabassent le voleur

Ivres, trois légionnaires viennent en aide à une jeune fille et tabassent le voleur

Publié le 04/04/2018 à 07:19 - Mise à jour à 07:27
© ALAIN JOCARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Trois militaires qui n'étaient pas en service ont poursuivi un voleur qui avait dérobé le portable d'une jeune fille dans le métro parisien dimanche. L'individu, mineur, a été rudement frappé par les militaires qui sont désormais poursuivis.

Cela partait d'une bonne intention mais les sauveteurs ont eu un peu la main lourde. Trois légionnaires, qui n'étaient pas en service au moment des faits, ont été déférés lundi 2 au parquet de Paris après une garde à vue prolongée. Ils sont accusés d'avoir assez lourdement passé à tabac un individu mineur.

Les trois militaires étaient en villégiature à Paris au moment des faits, dimanche 1er au petit matin, et sortaient visiblement d'une soirée arrosée rapporte Le Parisien. Dans le wagon d’une rame de métro de la ligne 9, à la station Saint-Ambroise, une jeune fille a été violentée et son agresseur a pris la fuite avec son téléphone portable.

Lire aussi - Marseille: 3 légionnaires maîtrisent un homme armé dans un bus

Ni une, ni deux, les trois légionnaires prennent en chasse le voleur et lui mettent la main dessus assez rapidement, en dehors du métro. "Le gamin ne s’est pas laissé faire. Ils se sont battus. On va dire que les légionnaires y sont allés un peu fort!", a expliqué une source policière au quotidien. Bilan de la bagarre: un dent cassé et de multiples contusions pour le jeune délinquant.

Voir également - Nice: un homme armé d'un couteau arrêté grâce aux militaires de Sentinelle

Les quatre individus ont été interpellés et tout ce petit monde a fini en garde à vue. "Au parquet, ils n’étaient pas d’accord sur la suite à donner. Le dossier s’est baladé. Certains voulaient laisser tomber pour les militaires. Pour finir, une substitut du procureur a décidé de poursuivre les légionnaires", a poursuivi la source policière.

"Si c’est pour se retrouver en garde à vue, la prochaine fois, on n’interviendra pas pour défendre une victime", ont lâché un peu amer les militaires lors de leur garde à vue.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Trois légionnaires ont passé à tabac un voleur qui avait dérobé un portable dans le métro.

Newsletter





Commentaires

-