Jacqueline Sauvage : un rassemblement de soutien à Bastille

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Jacqueline Sauvage : un rassemblement de soutien à Bastille

Publié le 23/01/2016 à 12:15 - Mise à jour à 12:24
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son mari violent, Jacqueline Sauvage est toujours au cœur d'un important mouvement de soutien. Des centaines de personnes se rassemblent aujourd'hui à Bastille pour que la demande de grâce présidentielle soit entendue.

Cela fait presque deux mois que Jacqueline Sauvage a été condamnée en appel à 10 ans de prison en appel pour avoir tué son mari mais la protestation est toujours aussi forte. Il y a quatre ans, cette femme de 68 ans a tué par balles l'homme qui la violentait et violait et qui faisait subir des violences similaires à leurs filles. Cet enfer, Jacqueline Sauvage l'a vécu pendant près de 50 ans, mais ce chiffre ne lui a pas permis de bénéficier du terme de "légitime défense".

C'est donc plusieurs semaines après cette condamnation qu'une manifestation est organisée place de la Bastille pour appuyer une demande de grâce présidentielle lancée sur le site change.org avec plus de 300.000 signatures recueillies. Environ 200 à 300 personnes étaient déjà réunies dans la matinée à la demande notamment de Karine Plassard, militante féministe. "On veut continuer à mettre la pression tant que Jacqueline Sauvage n’est pas libérée", explique-t-elle à Metronews. "Notre objectif, c’est qu’on ne l’oublie pas".  

De son côté, Me Nathalie Tomasini, l'avocate de Jacqueline Sauvage, expliquait sur Europe 1 qu"elle est abattue mais extrêmement soutenue par l’ensemble de ces témoignages et les courriers qu’elle reçoit. Elle espère mais elle a toujours peur". L'avocate explique que Jacqueline Sauvage redoute en effet que la grâce ne lui soit pas accordée en raison de ses deux condamnations. "Quand on a plaidé la légitime défense, elle y a cru et elle a été déçue, elle n’a pas compris le verdict. Donc aujourd’hui, elle se demande si on va l’entendre", ajoute-t-elle.

Car pour beaucoup, l'affaire est devenue le symbole du traitement réservé aux femmes battues en France et ouvre surtout le débat sur la légitime défense dans ce cas précis. "Cette situation est symptomatique du peu de cas, fait encore aujourd'hui, malgré les efforts engagés, de la situation des femmes et des enfants victimes de violences dans notre pays. Pour rappel, en 2014, 134 femmes sont décédées sous les coups. Ces victimes de la violence ordinaire au sein de la famille sont les grandes bâillonnées, elles sont peu entendues, peu prises en compte, peu protégées", peut-on lire sur la pétition adressée à François Hollande.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jacqueline Sauvage a abattu son mari en 2012 après des années passées à subir sa violence.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-