Jarnac: un petit bateau de tourisme chavire avec 20 personnes à bord sur la Charente

Jarnac: un petit bateau de tourisme chavire avec 20 personnes à bord sur la Charente

Publié le 14/08/2017 à 09:01 - Mise à jour à 09:05
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Vingt personnes ont été secourues dimanche après-midi dans le fleuve Charente, lorsqu’un petit bateau de tourisme sur lequel elles naviguaient a chaviré pour une raison encore inconnue. Il n'y a aucune victime.

Plus de peur que de mal. Un petit bateau de tourisme, Le Chabot, qui naviguait sur la Charente à hauteur de Jarnac, a chaviré dimanche 13 vers 18h. A son bord se trouvaient un pilote et 19 passagers, dont un bébé de 2 ans et une personne de 80 ans explique le journal Sud-Ouest.

Les secours ont immédiatement été prévenus par des témoins de la scène qui se sont également jetés à l'eau pour porter assistance aux naufragés. Une soixantaine de sauveteurs ont tout de même été dépêchés sur place, dont des pompiers et plusieurs plongeurs, transportés par hélicoptères depuis les Charente-Maritime, ainsi que des ambulances par précaution. Fort heureusement, aucun blessé n'a été a déploré dans cet accident. Une trentaine de gendarmes étaient également sur les lieux ainsi que le sous-préfet de Confolens.

L’une des victimes a tout de même été transportée à l’hôpital de Cognac par précaution. Mais selon les premiers éléments son état n'inspire aucune inquiétude. Les passagers, pour certains choqués et qui ont perdu des effets personnels, ont été rassemblés après le sauvetage à la base de canoë et pris en charge par la municipalité de Jarnac, a-t-on précisé auprès de la préfecture. Un suivi psychologique a été proposé aux victimes qui le souhaitent.

Une enquête est maintenant ouverte par la gendarmerie pour déterminer les causes du naufrage qui restent inconnues, d'autant que la rivière est plutôt calme à l'endroit du sinistre. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L’une des victimes a tout de même été transportée à l’hôpital de Cognac par précaution.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-