Jawad Bendaoud: depuis sa relaxe, il s'affiche sur Snapchat et se surnomme "le logeur" (vidéo)

Jawad Bendaoud: depuis sa relaxe, il s'affiche sur Snapchat et se surnomme "le logeur" (vidéo)

Publié le 02/03/2018 à 07:21 - Mise à jour à 07:22
©Capture d'écran BFMTV
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Jawad Bendaoud aime fanfaronner et il n'est pas décidé à arrêter dans l'attente de son procès en appel, après sa relaxe en première instance. L'homme est très présent sur Snapchat et publie quelques vidéos où il semble s'amuser de sa réputation de "logeur de Daech" alors qu'il est passé à deux doigts d'une condamnation pour ces faits.

Dès l'annonce de sa relaxe par le tribunal correctionnel de Paris, ses avocats mettaient déjà en garde contre la "pression médiatique". Sans succès pour l'instant: Jawad Bendaoud, soupçonné puis reconnu innocent au tribunal d'avoir logé en toute connaissance de cause des terroristes du 13 novembre 2015 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) se fait maintenant une petite notoriété sur les réseaux sociaux. Et ne fait rien pour se faire tout petit en attendant son procès en appel, le parquet ayant contesté la décision du tribunal.

Il avait fait rire malgré lui par son interview lunaire devant BFMTV, le 18 novembre lors de l'assaut contre l'appartement où deux djihaidstes étaient retranchés, puis était apparu sous un jour mi-ridicule mi-consternant lors de son procès. Il est maintenant un poids lourd sur Snapchat qu'il abreuve de "story" sur un compte où il revendique le chiffre invérifiable de 850.000 abonnés.

Jawad Bendaoud ne publie d'ailleurs rien de particulièrement intéressant, entre des images où il joue avec son chien et d'autres où il s'essaie à une imitation de Tony Montana, le héros du film Scarface. Mais la renommée de l'homme suffit à lui assurer une base de "followers" conséquente indépendamment de ses publications.

Plus gênant encore, il n'hésite pas par dérision à se nommer lui-même dans ses vidéos "le logeur de Daesh", une qualification que le tribunal n'a justement pas retenue contre lui, contrairement à ses deux co-accusés Mohamed Soumah et Youssef Aït Boulahcen qui ont écopé de cinq et quatre ans de prison (dont un avec sursis pour ce dernier).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jawad Bendaoud s'amuse d'être soupçonné d'être "le logeur de Daech"

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-