Jawad Bendaoud interné en psychiatrie après une crise de démence

Jawad Bendaoud interné en psychiatrie après une crise de démence

Publié le 14/06/2018 à 07:44 - Mise à jour à 07:45
© Alain JOCARD / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Jawad Bendaoud a brièvement été interné en psychiatrie mercredi après avoir été victime d'une crise de démence. Les faits se sont déroulés chez ses parents, il a dégradé leur domicile. Le jeune homme est sorti de l'hôpital dès mercredi soir.

Jawad Bendaoud a été victime d'une crise de démence mercredi 13. Il se trouvait alors chez ses parents à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, lorsque cette crise est survenue.

Selon BFMTV le jeune homme de 31 ans s'est livré à des dégradations au domicile familial. Aucune plainte n'a cependant été déposée contre lui.

La mère et le père ont aussitôt fait appel à a police, il a ensuite été décidé de l'interner dans un hôpital psychiatrique.

A voir aussi: Jawad Bendaoud se confie - "ma vie est foutue"

Cet internement n'a cependant pas duré longtemps puisque celui qui est surnommé "le logeur de Daesh", malgré sa relaxe pour des faits de recel de malfaiteurs terroristes en première instance en février, est sorti le même jour dans la soirée.

Il a d'ailleurs été raccompagné jusqu'au domicile de ses parents par son propre père.

En février dernier, l'homme de 31 ans a été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris alors qu'il était jugé pour avoir logé deux terroristes des attentats du 13 novembre 2015.

La cour n'avait en effet pas pu prouver que Jawad Bendaoud était au courant que les deux hommes chez lui étaient de djihadistes. Le parquet a cependant fait appel de cette décision.

Un second procès, qui sera certainement encore une fois très médiatique, aura donc lieu en novembre prochain.

L'homme né en Seine-Saint-Denis a cependant eu d'autres démêlés avec la justice depuis cette relaxe. Il a par exemple été condamné à huit mois de prison avec sursis en avril dernier pour avoir proféré des menaces sur son ex-compagne.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jawad Bendaoud a brièvement été interné en hôpital psychiatrique mercredi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-