Jawad Bendaoud jugé à partir de mercredi, pour "acte terroriste"?

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Jawad Bendaoud jugé à partir de mercredi, pour "acte terroriste"?

Publié le 22/01/2018 à 16:13 - Mise à jour à 16:17
© - / BFMTV/AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Jawad Bendaoud, surnommé le "logeur de Daech", qui avait hébergé Abdelhamid Abaaoud après les attentats du 13 novembre, sera jugé à partir de mercredi pour "recel de malfaiteurs criminels". Mais la trace ADN retrouvé sur un gilet explosif pourrait requalifier les faits en "acte terroriste". La peine encourue serait ainsi bien plus importante.

Jawad Bendaoud sera bientôt fixé sur son sort. Celui qui est surnommé le "logeur de Daech" ou le "marchand de sommeil" pour avoir logé dans un squat à Saint-Denis les terroristes djihadistes (Abdelhamid Abaaoud, Chakib Akrouh et Hasna Ait Boulahcen notamment) après les attentats du 13 novembre, sans savoir -selon lui- que ces personnes venaient de participer aux tueries au Bataclan et dans les rues de la capitale, sera jugé à partir de mercredi 24 au tribunal correctionnel de Paris.

C'est un procès de trois semaines qui va s'ouvrir autour du chef d'accusation de "recel de malfaiteurs criminels" et d'autres faits qui seront énoncés à la barre. Il risque jusqu'à trois ans de prison ferme et 45.000 euros, voire cinq ans et 75.000 euros si ces comportements sont habituels.

Lire aussi: l'ADN de Jawad Bendaoud, le logeur des djihadistes de Saint-Denis, retrouvé sur un gilet explosif

Mais selon Paris Match, Jawad Bendaoud pourrait aussi être jugé pour "acte terroriste". C'est en tout cas ce qu'aurait demandé Me Georges Holleaux, avocat de 23 victimes et représentant de l'association Life for Paris, dans une réclamation datant du 15 janvier envoyée aux trois juges qui statueront sur le cas du "logeur de Daech". La peine encourue serait alors doublée, allant jusqu'à 12 ans.

Si le conseil a déposé cette réclamation, c'est qu'il n'estime pas suffisantes les explications de Jawad Bendaoud sur la trace ADN retrouvée sur du ruban adhésif ayant servi à confectionner le gilet explosif de Chakib Akrouh, l'un des terroristes qui s'est fait exploser lors de l'assaut à Saint-Denis, et suspecté d'être le troisième homme du commando des terrasses.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le procès du "logeur de Daech" Jawad Bendaoud débute mercredi 24. A l'accusation de "recel de malfaiteurs criminels" pourrait se substituer celle "d'acte terroriste".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-