Jérôme Kerviel perd à nouveau son procès contre Roselyne Bachelot

Jérôme Kerviel perd à nouveau son procès contre Roselyne Bachelot

Publié le 10/02/2016 à 16:44 - Mise à jour à 16:52
©Dominique Faguet/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Jérôme Kerviel, ex-trader de la Société générale, a de nouveau perdu son procès ce mercredi en diffamation contre Roselyne Bachelot. L'ancienne ministre l'avait qualifié d'"escroc" le lendemain de sa condamnation en appel à trois ans de prison ferme.

L'ex-trader de la Société générale Jérôme Kerviel a de nouveau perdu ce mercredi 10  février son procès en diffamation contre Roselyne Bachelot, qui l'avait qualifié d'"escroc" le lendemain de sa condamnation en appel à trois ans de prison ferme.

Le 25 octobre 2012, l'ancien ministre de la Santé, avait utilisé à plusieurs reprises ce terme à l'égard de Jérôme Kerviel, y ajoutant même une fois l'épithète de "pervers". Dans une émission sur la chaîne D8, dans laquelle elle intervient comme chroniqueuse, Roselyne Bachelot avait aussi fait part de son agacement quant au côté "Robin des Bois" de "ce Kerviel qui s'est comporté comme un voleur de grand chemin".

En première instance, le 26 mai dernier, elle avait été relaxée par le tribunal correctionnel de Paris, et Jérôme Kerviel débouté. Il avait saisi la cour d'appel de Paris, laquelle a confirmé le jugement du tribunal correctionnel. La cour a notamment jugé que Roselyne Bachelot a certes utilisé un terme juridiquement inexact en l'occurrence, "ce qui n'a pu échapper au téléspectateur", mais qui traduit "sans dénaturation ni exagération, la perception" que pouvait avoir quiconque avait connaissance de la condamnation de l'ex-trader.

Jérôme Kerviel a été condamné à cinq ans de prison, dont trois ferme, pour abus de confiance, manipulations informatiques, faux et usage de faux. Mi-mars 2014, la Cour de cassation a rendu cette condamnation pénale définitive mais a cassé le volet civil de la décision, qui attribuait 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts à la banque.

Un nouveau procès civil doit se tenir du 15 au 17 juin pour établir la répartition des responsabilités dans cette perte. Il a par ailleurs engagé une procédure en révision sur les suites desquelles la justice doit se prononcer le 21 mars.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jérôme Kerviel a été condamné à cinq ans de prison, dont trois ferme, pour abus de confiance, manipulations informatiques, faux et usage de faux.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-